Marks & Spencer bloqué sur les Champs-Elysées, la direction "déçue"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le prestigieux magasin Marks & Spencer situé sur l’avenue des Champs Elysées à Paris est bloqué ce vendredi 3 juillet 2015 à partir de 13 heures. Les salariés demandent une revalorisation de leur salaire. De source syndicale, 43 % des employés du distributeur britannique en France seraient payés au SMIC.

Samedi 27 juin, des salariés de Marks & Spencer ont fait grève devant le magasin situé sur les Champs Elysées, à Paris.
Samedi 27 juin, des salariés de Marks & Spencer ont fait grève devant le magasin situé sur les Champs Elysées, à Paris.

Alors que l'enseigne Marks & Spencer fait florès en France depuis son retour en 2011, ses salariés eux veulent attirer l’attention sur sa politique salariale peu avantageuse... Samedi 27 juin 2015, premier samedi des soldes d’été 2015, plusieurs employés s’étaient réunis devant le point de vente situé sur la plus prestigieuse avenue de Paris, au 100 avenue des Champs-Elysées. Objectif : obtenir une revalorisation générale des salaires des employés. Mais depuis, la direction est restée sourde selon les syndicats... C’est pourquoi les employés grévistes ont décidé de bloquer demain ce magasin prestigieux.

"Attaquer l'image de marque"

Yasin Leguet, représentant de la section syndicale SECI-Unsa et employé à temps partiel pour le distributeur anglais, est en colère : "Samedi passé, on voulait attaquer l’image de la marque en faisant grève, mais la direction n’est jamais revenue vers nous", assure-t-il. Demain, à 13 heures, il rejoindra donc d'autres salariés de l’enseigne afin de bloquer l'entrée du magasin. Objectif de cette opération: "Nous réclamons une hausse des salaires de 7%, un 13ème mois et une augmentation des tickets restaurants », énumère le représentant syndical.

Contactée, la direction britannique se dit "déçue" du mouvement social de ses salariés. Elle assure que, lors de la dernière assemblée générale avec le personnel, la question des salaires n'a pas été abordée par le syndicat mentionné.

"Notre seul avantage? les tickets restau!"

Les salaires, c'est bien là que le bât blesse. Yasin Leguet (SeCI-Unsa) assure que 43 % des employés répartis dans les 7 magasins du distributeur en Ile-de-France ne touchent que le salaire minimum, le SMIC, soit 1135,99 euros net par mois. Et les employés les plus qualifiés plafonnent, toujours selon Yasin Leguet, à 10 % au dessus du SMIC, « Pas d’intéressement, de participation... Notre seul avantage ce sont les tickets restaurants », se désole-t-il. Contactée par nos soins, la direction n'a pas souhaité réagir sur ce point.

Pour rappel, le groupe prévoit l'ouverture de 20 magasins M & S Food à Paris d'ici à 2017. En France, la griffe estime son potentiel de vente à plus de 300 millions d’euros. Le groupe a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de plus de 12 milliards d’euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA