Marks & Spencer pourrait fermer 7 magasins en France

|

Marks & Spencer a annoncé mardi 8 novembre 2016 un projet de réorganisation stratégique avec pour ligne directrice une réduction de son parc de magasins en propre pour se concentrer davantage sur les coentreprises établies («joint-ventures») et les partenariats en franchise.  

Ce projet ne concerne pas les 11 magasins Food franchisés de Marks & Spencer situés en région parisienne.
Ce projet ne concerne pas les 11 magasins Food franchisés de Marks & Spencer situés en région parisienne.© Vincent Baillais

L'histoire de répète. En 2001, la fermeture des 18 magasins Marks & Spencer français avait fait beaucoup de bruit. Ce mardi 8 novembre 2016, Marks & Spencer vient de présenter, en France, un projet de fermeture de ses 7 magasins en propre, déficitaires, les 11 magasins franchisés et le site Web ne sont pas concernés par ce projet

Selon un communiqué de l’enseigne, «un processus de consultation sera engagée avec les instances représentatives du personnel en ce qui concerne le projet de cessation d’activités en propre en France ». Le distributeur va entamer des négociations avec les organisations syndicales quant aux mesures d’accompagnement des salariés impactés. M&S tiendra les salariés informés à chaque étape de cette procédure. Ce projet a été développé par Marks & Spencer suite à une étude approfondie de ses 466 magasins internationaux, effectuée dans le but d’obtenir une vision claire de ses activités à ce jour et des facteurs moteurs de sa croissance.

De lourdes pertes

Depuis le retour de Marks & Spencer sur le marché français en 2011, les magasins en propre sont déficitaires : pour 2015/16 les pertes s’élèvent ainsi à £19m (26 millions d'euros). L’étude de Marks & Spencer révèle que "pour un détaillant milieu de gamme, les opportunités de croissance sont limitées dans les secteurs vêtements et maison, ce qui a pour conséquence des résultats de vente décevants. Des coûts de fonctionnement élevés ont également contribué à ces pertes".

Ce projet ne concerne pas les 11 magasins Food franchisés de Marks & Spencer situés en région parisienne "dans la mesure où il existe une forte demande pour ses produits innovants et de haute qualité". D’ailleurs, Marks & Spencer, va travailler avec ses partenaires de franchise Lagardère Travel Retail France et SFH Invest pour développer son réseau de magasins Food en France en ouvrant quatre boutiques supplémentaires d’ici le printemps 2017.

Pour Paul Friston, Directeur des programmes internationaux à Marks & Spencer Group : «le projet que nous avons annoncé aujourd’hui fait suite à une étude approfondie de nos activités en France, effectuée dans le cadre d’une revue plus large de nos activités internationales. Ce projet doit nous permettre de construire en France une activité plus durable et plus centrée sur le client en mettant l’accent sur notre offre Food, unique sur le marché Français et qui continue à être bien appréciée auprès de nos clients. Les clients seront également en mesure de continuer à acheter nos produits vêtements et maison en ligne.». Avant d'ajouter: «Nous avons, avec la direction Française, la volonté de mener un dialogue social constructif autour de ce projet. Nous démarrons un processus de consultation avec les instances représentatives du personnel, au sujet duquel nous tiendrons nos salariés informés régulièrement. Nous serons attentifs à ce que la consultation soit aussi complète que possible et nous nous engageons à communiquer avec nos salariés et à les accompagner tout au long de ce processus. Si le projet devait être adopté, notre priorité sera de mettre en place un ensemble de mesures efficaces avec pour objectif d’aider chacun à retrouver une solution professionnelle le plus rapidement possible.»

Une activité franchise rentable

L’analyse complète effectuée depuis le début d’année a permis d’examiner la performance et le potentiel de chaque marché à l’international du groupe. Elle a démontré que l’activité internationale de Marks & Spencer se structure de la manière suivante : une activité détenue à 100 % qui réalise des pertes et n’est pas viable sur un certain nombre de marchés, et une activité de franchise rentable qui a généré un bénéfice de £87m (97 millions d'euros) l’année dernière.

L’année dernière, les filiales détenues à 100 % par Marks & Spencer sur 10 marchés ont connu des pertes de £45m (50 millions d'euros) sur des revenus de £171m (190 millions d'eurors), accusant des pertes pendant au moins cinq ans. En conséquence Marks & Spencer a le projet de fermer les 53 boutiques qu’elle possède sur ces marchés, y compris sept en France et dix en Chine, ainsi que ses boutiques en Belgique, Estonie, Hongrie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie et Slovaquie.

Marks & Spencer se propose de fonctionner à l’avenir avec moins de filiales contrôlées à 100 % et de se concentrer davantage sur les «joint-ventures» et les partenariats en franchise. Marks & Spencer va utiliser sa connaissance des clients sur les marchés locaux pour construire une activité internationale plus durable en se concentrant sur l’amélioration de l’expérience client et l’augmentation de la compétitivité. Au niveau du groupe, si à la suite des procédures de la consultation Marks & Spencer décide de mettre en oeuvre son projet de réorganisation stratégique de ses activités internationales, elle devra supporter des coûts extraordinaires allant de £150m à £200m (170 millionsà 220 millions d'euros), la majorité en liquide, résultant en particulier des coûts liés aux procédures sociales et ressources humaines ainsi qu’aux enjeux immobiliers.

Une présence sur 34 marchés

Marks & Spencer possède 268 magasins franchisés sur 34 marchés ainsi que des joint-ventures bien établies en Grèce et en Inde. En travaillant avec ses partenaires sur ces marchés, le groupe sera en mesure de tirer parti de leurs économies d’échelle, infrastructures et expertise locale. Le Groupe continuera à gérer ses magasins propres en République d'Irlande, Hong Kong et République Tchèque, qui sont rentables, car ils bénéficient d’une bonne reconnaissance de la marque, de propriétés commerciales établies et d’une clientèle solide. Marks & Spencer vend également à travers ses sites web sur 21 marchés ce qui lui permet d’atteindre les clients à travers des plateformes entièrement localisées, dont il est le propriétaire et l’opérateur direct, ainsi que via des sites commerciaux reconnus comme Myntra en Inde et Zalando en Europe, ainsi qu’à travers ses partenaires franchisés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter