Services & Livraison

Marks&Spencer investit 870M€ dans une co-entreprise avec Ocado pour livrer à domicile

|

Marks & Spencer et Ocado ont officiellement annoncé mercredi 27 février qu’ils créent une co-entreprise. Le distributeur espère ainsi livrer ses clients à leur domicile d'ici 2020 au plus tard.

Le rapprochement avec Ocado va permettre à l'enseigne Marks & Spencer de proposer pour la première fois des services de livraison à domicile.
Le rapprochement avec Ocado va permettre à l'enseigne Marks & Spencer de proposer pour la première fois des services de livraison à domicile.

[Mise à jour du 27/02/2019] Marks & Spencer et Ocado ont annoncé ce 27 février qu'ils édifient ensemble une co-entreprise. En échange du versement de 750 millions de livres soit 870 millions d'euros au spécialiste de la logistique (562,5M£ en cash immédiatement, plus 187,5M£ cinq ans après la finalisation de l'accord), le distributeur livrera pour la première fois ses clients à domicile d'ici septembre 2020 au plus tard. Ocado va créer dans ce cadre une entreprise indépendante du reste de son activité, dont Marks&Spencer détiendra 50% des parts.

Ocado rodé à la prestation logistique

Ocado est rodé à la prestation logistique. Il a vendu par exemple sous licence sa technologie à l’américain Kroger ou encore au groupe Casino en France. Et sur son marché domestique, il gère déjà les commandes de l’enseigne Morissons ainsi que de Waitrose. D’après les experts britanniques, ce dernier semble le grand perdant de l’accord avec Marks&Spencer. Le contrat qui le lie à Ocado arrive prochainement à échéance après 20 ans de collaboration.

La rumeur de cet accord circulait depuis plusieurs jours dans la presse britannique, au point que les deux entreprises ont confirmé être en négociations dans un communiqué le 26 février. "En réponse aux spéculations des médias, Ocado Group plc a confirmé être en négociation avec Marks&Spencer Group Plc concernant une co-entreprise sur le marché britannique. Il n’est pas certain que ces discussions aboutissent à un accord et le délai de signature n’est pas défini." Il reste surprenant que Marks&Spencer choisisse d'investir lui-même autant d'argent plutôt que se contenter de devenir un client d'Ocado.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA