MARQUES DE DISTRIBUTEURS

L'avis de lsa

En 2004, un raz-de-marée est passé sur l'Europe. Dans les onze pays de l'échantillon, la part des MDD a progressé, en volume et en valeur. Il faut y voir un effet de la vague discount : les enseignes baissent les prix de leurs produits pour prendre des ventes aux grandes marques.

Signe de l'agressivité tarifaire, l'écart entre les parts de marché en volume et en valeur s'est creusé dans la plupart des pays entre 2003 et 2004. En Belgique, il passe de 10,3 à 11,6 points - c'est le record d'Europe. Idem en Allemagne et en Espagne. La France n'y échappe pas, avec un écart de 7,3 points en 2004, contre 4,4 points en 2003. Le décrochage prix entre les grandes marques et les MDD (dont les premiers prix) est passé de 25 % à plus de 35 % en l'espace d'un an ! Ceci explique en partie pourquoi c'est dans notre pays que les MDD ont le plus progressé en volume en 2004 (+ 5,4 points), avec une part de marché globale qui dépasse maintenant le cap des 30 %.

Une autre raison du succès des MDD tient à leur nouveau statut. Nombre de distributeurs, notamment en France, en font les armes principales d'une reconquête commerciale. Cela se traduit par des efforts en merchandising, sur le packaging et bien sûr par la création de nouvelles références, ce qui soutient mécaniquement leur part de marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1915

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous