Marques et enseignes : faut-il être sur Twitter ?

Marques et enseignes : faut-il être sur Twitter ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Twitter est partout : médias, conversations, le réseau social a envahi le quotidien. De nombreux industriels et enseignes le considèrent comme indispensable. Pourtant avant de se lancer sur Twitter, il faut se poser les bonnes questions. Sur le réseau social de l’instantanéité, c’est la parole officielle de la marque qui est en jeu, alors interdiction de se lancer sans une stratégie bien établie. 

Twitter est très présent au quotidien, mais, que faut-il savoir avant de se lancer sur le réseau social ?
Twitter est très présent au quotidien, mais, que faut-il savoir avant de se lancer sur le réseau social ?© netsay / fotolia

Totalement imbriqué dans les stratégies des marques, Twitter est aujourd’hui devenu indispensable pour de nombreux industriels et enseignes. Ce réseau social est à prendre au sérieux, parole officielle de la marque, rien ne doit être laissé au hasard sur le média de l’instantanéité et de la spontanéité. Une stratégie doit être établie au préalable, car Twitter n’est pas fait pour toutes les marques. La question n’est pas faut-il être sur Twitter, mais votre cible est-elle sur Twitter ? Pourquoi voulez-vous utiliser ce réseau social ? Une fois les objectifs définis, c’est la manière de se servir du réseau social, qui est en question, les bonnes pratiques, ce qu’il faut faire et ne pas faire. 

Twitter : sous quelles conditions ?

1 - Quelle est votre cible ?
Avec seulement 12 à 15% de la population française sur Twitter, il est important de vérifier si votre cible y est bien présente.

  • La cible B2B :
    Les journalistes et les professionnels de la distribution et de la consommation sont très présents sur Twitter. A titre d'exemple, Les Mousquetaires utilisent leur compte Twitter dans un but institutionnel. Le réseau permet une diffusion de l’information plus rapide que le traditionnel communiqué de presse, la réaction est instantanée.
  • La cible B2C :
    Elle est plus complexe à identifier. Pour la Fnac, Twitter était un média logique, lié à l’ADN high-tech de la marque, qui vise une population geek, ultra-connectée et multi-device. De son côté, Buitoni a choisi de se positionner sur Twitter en raison de la présence de la génération Y sur le réseau, et des discussions food, notamment autour de la pizza. La marque vise les futurs consommateurs qui vont représenter 40% de la population française active en 2015

2 - Quels sont vos objectifs ?
Une marque ne doit pas venir au hasard sur Twitter. Avant de s’engager, les objectifs doivent être clairement établis :

  • Communication corporate
  • Vendre un produit
  • Générer du trafic vers un site
  • Assurer un SAV
  • Notoriété de la marque

Les bonnes pratiques :

  • Partager du contenu
    Twitter permet de partager des informations, de réagir à l’actualité, d’assurer un lancement de produit. Chez Michel et Augustin, l’utilisation de Twitter est quotidienne : il s’agit de partager l’aventure au jour le jour avec sa communauté.
  • Engager la conversation
    Un bon compte Twitter crée de la conversation, il faut que les utilisateurs embarquent la marque dans leurs discussions. Pour cela, il doit interagir, en lançant des défis, par l’humour. Un compte Twitter peut aussi assurer le rôle de SAV. C’est un bon moyen d’avoir un retour sur l’expérience client en magasin et sur le web.

A ne surtout pas faire :

  • Être égocentré
    Faire directement de la publicité sur Twitter ne fonctionne pas. Un discours à sens unique est surtout à proscrire. On ne doit pas réagir sur Twitter de la même manière que par courrier ou  mail.

Les risques :

  • Le côté décalé et moqueur de Twitter
    Sur Twitter, les sujets sérieux ont tendance à tomber dans le second degré, ils sont pris avec humour parce que c’est la manière dont la génération Y traite l’actualité. Certaines entreprises n’y sont pas car elles ont peur d’être détournées ou décriées. Chez Les Mousquetaires, on explique cependant que c’est le jeu, il faut le prendre avec humour  !
Marques et enseignes : faut-il être sur Twitter ?
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA