Marchés

Mars 2015: la déflation se poursuit en hypers et supermarchés

|

DÉFLATION Selon le panéliste Iri, les prix des produits de grande consommation en hypermarchés et supermarchés sont toujours en baisse en mars 2015 (donc juste après la fermeture des négociations commerciales). Avec des écarts importants entre les rayons. Découvrez tous les chiffres selon les grands marchés. 

La déflation au cours du mois de mars 2015 est de -0.22% après le -0.17% du mois précédent.  Selon Iri, cette baisse de prix par rapport au mois précédent est pour partie imputable au démarrage des «opé-beauté» dans certaines enseignes. Ce lancement de la période promotionnelle sur le secteur se traduit notamment par une baisse des prix de 1 % sur l’ensemble de l’hygiène et de plus de 2% sur les produits de beauté.

Le mouvement de déflation (déjà élevé) s’accentue sur les boissons sans alcool (-0.52%). L’amplification des baisses de prix concerne également les produits frais (-0.27% après -0.18% en février). La valse des étiquettes est toujours très forte sur l’ultra-frais mais affecte désormais les fromages et la charcuterie jusqu’à présent un peu moins touchés.

 

Une baisse régulière des prix

 

L’indicateur de déflation à 1 an est de -1.82% contre -1.33% en février. «Le secteur des produits frais dont les prix étaient relativement stables (mais en baisse) est désormais aligné sur le reste des PGC, avec un niveau de déflation de 1.75%», note Iri. C’est surtout sur les produits laitiers que le mouvement d’enlisement dans la déflation est le plus perceptible. Les hausses de prix de l’an dernier, liées à la répercussion des prix d’achat aux producteurs, ont été gommées petit à petit par la guerre des prix.

Aujourd’hui le rayon crémerie (-2.54) a rejoint, et dans quelques cas dépassé, les rayons les plus déflationnistes: entretien, hygiène-beauté, épicerie sucrée et salée.

 

Une déflation moyenne de 1,22% en 2014

 

L'hygiène très déflationniste

 

 

Les marques nationales en première ligne

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter