Materne-Mont Blanc en acteur majeur

|

Trois mois après l'acquisition de Materne, Activa Capital annonce la création du groupe Materne-Mont Blanc, nouvel acteur majeur du marché des desserts.

>Le fonds d'investissement Activa Capital organise le rapprochement entre Mont Blanc, acheté en 2003 à Nestlé, et Materne, cédé en octobre 2006 par le britannique Lion Capital. Le nouveau groupe - Mont Blanc- Materne - devrait s'affirmer comme un acteur majeur du marché des desserts, grâce à une gamme complète à base de fruits et de lait. Il revendique la place de leader « du marché en forte croissance des snacks équilibrés pour les enfants », avec Pom'Potes de Materne et P'tit Mont Blanc. L'opération s'est organisée avec la participation d'ING Parcom et d'investisseurs directs dans le fonds d'Activa Capital. Ce dernier reste néanmoins majoritaire dans le nouvel ensemble. Côté organisation, le PDG de Mont Blanc, Michel Larroche, présidera le groupe mais les deux sociétés devraient garder leur indépendance au sein du holding.

Mutualiser le sourcing

 

Néanmoins, « leur complémentarité exceptionnelle permettra d'accélérer la croissance du groupe grâce, par exemple, à la synergie commerciale, indique Charles Diehl, associé chez Activa Capital, et ce sans suppression d'emploi. » Il est même prévu d'augmenter les forces de vente de 50 % et de créer un département développement international commun en 2007. Pour Philippe Jaegy, vice-président du cabinet de conseil Solving International, ce rapprochement est naturel. « Dans l'agroalimentaire, il est aujourd'hui nécessaire d'atteindre une taille critique pour exister en termes de publicité, de forces de vente et d'animations, face aux autres marques et à la MDD.»

Un rapprochement qui devrait permettre de mutualiser le sourcing (matières premières et emballage), toute la partie back office, ainsi que la logistique. « D'autant que les distributeurs veulent abaisser au maximum les stocks, augmentant de fait les livraisons », poursuit Philippe Jaegy. Ce nouvel ensemble pourrait être le socle pour des « acquisitions dans des domaines proches. Certains dossiers pourraient aboutir en 2007 », révèle Charles Diehl. À bon entendeur.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1981

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous