Matières premières : Syndilait tire la sonnette d'alarme

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La saga autour du prix du lait continue. Malgré les hausses techniques envisagées par les pouvoirs publics pour reconstituer les marges de la filière, le Syndilait, qui regroupe les fabricants français de lait de consommation, estime que cette revalorisation n'est pas suffisante.

La plupart des enseignes de la grande distribution ont annoncé qu'elles prenaient en compte l'augmentation des coûts de la matière première et acceptent ainsi une hausse des prix d'achat du lait. Les enseignes de la FCD demandent aux industriels d'accepter dans les plus brefs délais ce dispositif, afin que ces hausses soient reversées aux éleveurs laitiers.

Mais pour Syndilait, ces augmentations de prix permettraient à peine de couvrir l'évolution des coûts des matières premières. Le lait de consommation (2,2 Mrds € en 2012) subit une crise depuis juillet 2012. « Les producteurs ne s'en sortent plus. Certains décident donc de trouver des alternatives et de changer de secteur d'activité afin de retrouver de la trésorerie », explique Giampaolo Schiratti, président de Syndilait. Selon lui, si la revalorisation n'est pas importante, la filière laitière française va disparaître à court terme.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2275

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA