Marchés

Matines veut doubler ses volumes d’œufs en GMS d’ici 5 ans

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Innover sur l’œuf n’est pas évident. Pourtant, Sofiprotéol, l’actionnaire majoritaire de Matines depuis avril dernier avec 73 % du capital (le reste étant détenu par la Cecab 20 % et la Sicadap 7 %), lance une nouvelle stratégie basée sur l’alimentation des poules pour doubler ses volumes en 5 ans.

Objectif de Matines : passer de 300 millions à 600 millions d’œufs en 5 ans
Objectif de Matines : passer de 300 millions à 600 millions d’œufs en 5 ans

Rêve ou réalité ? D’ici 5 ans, la marque Matines veut doubler ses volumes en GMS passant de 300 millions à 600 millions d’œufs. « Si le marché est pour l’instant segmenté par mode d’élevage, nous innovons et nous mettons désormais l’accent sur la qualité de l’alimentation de la poule pour garantir un œuf meilleur », explique Jean-Philippe Puig, directeur général de Sofiprotéol. Ce marché enregistre un taux de pénétration de 95 % au sein des foyers français, pourtant du potentiel est encore là. En effet, en GMS, la croissance volume de la catégorie est environ de 2 % à 3 % par an. Alors pour continuer à dynamiser ce segment, le leader des œufs à marques avec 35 % du marché en volume a concocté un cocktail alimentaire pour nourrir ses poules afin de proposer des œufs ultra qualitatif.

Une stratégie basée sur 5 axes

Ainsi, avec la filiale de Sofprotéol, Sanders, spécialisée sur la nutrition animale, le centre de recherche en nutrition animal à Sourches (Sarthe), l’ISIPCA (Institut supérieur international du parfum et de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire), et Eurofins, Matines a regroupé différents savoir-faire pour mettre en place son projet. « Notre stratégie repose différents axes. Nous définissons des recettes que nous donnons à nos poules, à base de matières premières spécifiques qui permettent ainsi d’obtenir un produit qualitatif à l’œil avec un beau jaune. Par ailleurs, avec ce cocktail nutritif, nous garantissons un gout meilleur de nos œufs toute l’année », explique Maxime Wolff, directeur général de Matines. Pour faire passer ce message aux consommateurs, tous les œufs seront estampillés de la marque Matines, le packaging mettra désormais en avant l’œuf et non plus la poule et une nouvelle campagne publicitaire est diffusé depuis avril.

Un prix en hausse de 5 à 6 %

Mais ce programme engendre des couts pour Matines de 5 à 6 % (alimentation et élevage). « Nous avons donc passé des hausses de tarifs en magasins du même ordre », détaille Maxime Wolff. Et pour que la marque tienne ses objectifs, elle table sur une croissance volume de 12 % par an. « Nous sommes plutôt confiants car depuis l’arrivée de nos nouveaux œufs en février, la croissance est déjà de 16 % en GMS », ajoute-t-il. Prometteur.

 

Sur Magasin LSA, trouver les fournisseurs pour vos emballages et sacs de caisse

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA