Mattel accusé d’exploitation en Chine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A un peu plus de deux mois des fêtes de noël, Mattel se serait bien passé de telles révélations. Le fabricant américain de jouets est accusé par une ONG d’exploiter sciemment des ouvriers en Chine.

Mattel

China Labor Watch (CLW), une ONG chinoise révèle des conditions de travail de la main d’œuvre chinoise, embauchée par Mattel : aucune formation, treize heures de travail par jour, pas de protection adéquate, salaires faibles et dortoirs surpeuplés.

L’ONG qui a infiltré six usines chinoises d’avril à septembre 2013 commente: “En combinant le non-paiement d'heures supplémentaires, des fraudes sur le décompte des heures de travail et le non-paiement des cotisations sociales obligatoires, les fournisseurs de Mattel ont privé les travailleuses et les travailleurs de millions d'euros. (…) Mattel a pleinement connaissance de ces pratiques illégales mais ne prend aucune mesure pour empêcher la fraude sur les salaires et les abus."
300 ouvriers chinois seraient concernés par ces conditions de travail.  

En 1997, le fabricant de jouets avait signé un code de conduite à l’encontre de ses fournisseurs, censés le respecter. Le rapport publié par CLW alerte: "Depuis plus de 10 ans, des audits commandés par Mattel elle-même ont mis à jour des violations du droit du travail dans les entreprises fabriquant ses jouets. Mais celle-ci n'a pris que peu de mesures correctives significatives et, avec le temps, la transparence sur ces audits s'est dégradée."

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA