Marchés

Mattel attaque Lego en rachetant les briques Mega Bloks

|

Le leader mondial du jouet vient de racheter le fabricant canadien Mega Brands, connu pour ses jeux de construction Mega Bloks, pour 460 millions de dollars. Une nouvelle brique à la stratégie de développement de Mattel.

Mattel se renforce sur le très porteur segment des jeux de construction avec le rachat de Mega Brands et sa marque Mega Bloks
Mattel se renforce sur le très porteur segment des jeux de construction avec le rachat de Mega Brands et sa marque Mega Bloks© Mega Bloks

La guerre serait-elle déclarée entre Mattel et Lego ? Alors que ce dernier raflait, en septembre 2013, la seconde place du marché mondial des jeux et jouets à Hasbro, la toute nouvelle acquisition de Mattel, champion du monde de la catégorie avec ses marques Barbie, Fisher Price, Hot Wheels, Corolle ou encore Monster High, relance la bataille pour le podium du jouet.

Le marché porteur des jeux de construction

En effet, Mattel vient d'annoncer l'acquisition, pour 460 millions de dollars, du groupe canadien Mega Brands, et de ses jeux de construction Mega Bloks. "Le concept des jeux de construction est populaire, universel et a démontré l'un des meilleurs taux de croissance au cours des trois dernières années", a expliqué dans un communiqué Bryan Stockton, le Pdg de Mattel. De fait, selon NPD, le segment des jeux de construction a progressé de 13% en 2013 pour représenter près de 10% du chiffre d'affaires de l'ensemble des jeux et jouets écoulés en France. Une catégorie sur laquelle Mattel a commencé à se développer avec, notamment, le lancement l'an dernier d'une gamme de jeux de construction Barbie en partenariat... avec Mega Bloks déjà.

Rayonnement mondial

"Un volet essentiel de notre stratégie de croissance mondiale est l'acquisition stratégique de marques qui profiteront de notre rayonnement et, par la même occasion, nous aideront à étendre nos activités vers de nouveaux secteurs en plein essor", a commenté Bryan Stockton. L'acquisition de Mega Brands est, en la matière, un argument de poids : le groupe a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 405 millions de dollars, et emploie 1700 personnes dans 17 pays.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter