Mattel trouve un accord pour mettre fin aux pourusites pour ses jouets contaminés au plomb

|

Mattel annonce avoir trouvé un accord pour mettre fin aux poursuites liées à la vente de jouets contaminés au plomb, et assure que cela n'aura pas d'impact sur ses comptes. Ni Mattel ni le cabinet d'avocats Coughlin Stoia Geller Rudman & Robbins LLP ne chiffrent le montant de ce règlement, qui met un coup d'arrêt à 22 poursuites en nom collectif contre Mattel, sa filiale Fisher-Price et des distributeurs. Mattel et Fisher-Price étaient accusés d'avoir, en toute connaissance de cause, importé et vendu des jouets dont la peinture ou d'autres revêtements contenaient une quantité de plomb supérieure à la limite légale. Environ 95 modèles de jouets vendus en 2007 dépassaient cette limite, dont 900000 petites voitures et de nombreux accessoires de la poupée Barbie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter