Mauvais trimestre pour Unilever

|

RÉSULTAT Unilever constate un recul de ses ventes au troisième trimestre. Entre taux de change défavorables, coûts de cessions de filiales et ralentissement dans les pays émergents, le groupe peine à rester stable.

unilever logo

Sur un an, le CA d’Unilever a reculé de 6,5% à 12,5 milliards d’euros. A périmètre constant, cependant le chiffre d’affaires a augmenté de 3,2%, avec un ralentissement par rapport à la croissance de 5,9% enregistrée en 2012. Les taux de change ont eu un impact négatif sur les ventes de 8,5% et les coûts de cessions 1%.

Du côté des pays émergents, le chiffre d’affaire à augmenter de 5,9%, bien loin des 12,1% pour l’année 2012. "Les marchés émergents restent le principal moteur de notre croissance", a argumenté Paul Polman,  le directeur exécutif. "Malgré le ralentissement actuel, ils restent une opportunité de croissance significative et la société est bien placée pour en profiter."

Pour son troisième trimestre, Unilever établie son CA à 5 milliards d’euros en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient, à 3,9 milliards d’euros aux Amériques et 3,6 milliards d’euros en Europe.

Pour le dernier trimestre 2013, Unilever s’attend tout de même à une hausse de ses ventes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message