Marchés

McCain veut développer de nouveaux usages

|

L’entreprise familiale canadienne, McCain, implantée en France depuis 30 ans se lance un objectif de taille: développer les produits transformés. 

McCain

Alors que les Français consomment en moyenne 50 kg de pomme de terre par an (tous réseaux confondus), 66 % de cette dernière concerne les pommes de terre brutes. "Ainsi, il y a donc un fort potentiel de développement sur les produits manufacturés", confie Anne-Sophie Fontaine, directrice générale France de McCain. Avec une marque connue par 70% des français et un taux de pénétration de 37% (+4 points), McCain souhaite utiliser de plus en plus de technologies pour couvrir tous les usages de consommations comme par exemple la gamme de frites Just au four ou les micro-ondables. Si le groupe, dont 1/3 du chiffre d’affaires est réalisé en GMS, n’a pas annoncé de lancement de nouveaux produits dans l'immédiat, des projets seraient en cours. La marque a d’ailleurs crée il y a un an et demi un pôle spécialement dédiée à l’innovation au Canada. Pour développer les usages et les moments de consommation, McCain table également sur la croissance externe pour acquérir de nouveaux savoir-faire. Récemment, il a racheté deux groupes européens: Lutosa en Belgique et Celavida au Pays-Bas. "La croissance externe fait partie de nos ambitions", confie Anne-Sophie Fontaine.

En France, McCain sort plus de 450.000 tonnes de pomme de terre par an sur ses trois sites de production (Harnes, Bethune et Mataugues) pour un chiffre d’affaires de 375 millions d’euros. L’ensemble des produits McCain distribués dans l’Hexagone sont fabriqués dans un des trois sites. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter