Même en fin de vie, le petit électroménager se valorise

|

Eco-systèmes a dévoilé en mars ses nouveaux espaces de collecte « Ici, je recycle », destinés notamment à recueillir les appareils ménagers usagés en magasins. L'aboutissement d'un travail initié en 2008.

SANDRINE MERCIER
SANDRINE MERCIER© CARREFOUR

La collecte des petits appareils ménagers usagés passe au libre-service ! Eco-systèmes lance en effet un nouvel espace, baptisé « Ici, je recycle », qui sera installé dans les magasins et permettra aux clients de rapporter tous leurs vieux appareils, mais aussi leurs piles, batteries, cartouches d'encre et téléphones mobiles en fin de vie. De quoi faciliter la vie des consommateurs et, également, d'accroître les volumes d'objets récupérés pour recyclage. « L'an dernier, 311 000 tonnes d'équipements électriques et électroniques ont été collectées par Eco-systèmes, dont 80% sont recyclables, souligne Jean-Jacques Blanc, président du Gifam et de Whirlpool France. Mais il reste encore des marges de progression, notamment sur le petit électroménager. » De fait, en 2010, le taux de collecte des petits appareils ménagers s'est établi à 21% seulement. On est loin du score de 30% pour le gros électroménager ou de 72% pour les téléviseurs. « La collecte du petit électroménager est plus difficile : contrairement au blanc, où le distributeur reprend l'ancien appareil en livrant le nouveau, c'est le consommateur qui, jusqu'à présent, devait penser à rapporter son petit appareil usagé en magasin lors de l'achat d'un modèle similaire », rappelle Christian Brabant, directeur général d'Eco-systèmes.

 

 

« Créer un réflexe chez le consommateur »

En effet, pour l'heure, les distributeurs avaient seulement l'obligation de reprendre un appareil pour l'achat d'un produit similaire. « Avec nos nouveaux espaces, nous passons de la reprise dite du " 1 pour 1 " à la reprise sans condition », poursuit Christian Brabant.

Déjà certains distributeurs avaient assoupli la règle, à l'instar de Darty qui, dès 2009, avait mis en place le « 2 pour 1 » : deux appareils repris pour un acheté. Une initiative louable, mais encore insuffisante : méconnu du grand public, le système de reprise des appareils usagés par les distributeurs en cas d'achat d'un produit neuf s'adapte également mal au petit électroménager. « Un achat sur trois est un achat d'impulsion et un sur quatre est un achat cadeau, rappelle Gérard Salommez, vice-président du Gifam et directeur général de Seb France, Belgique et Dom-Tom. Difficile, quand l'achat n'est pas prévu, de penser à rapporter un vieil appareil similaire ! » Pourtant, les consommateurs semblent de plus en plus prendre conscience de l'intérêt écologique et économique de ne pas jeter leurs appareils. « L'objectif de nos nouveaux espaces est de créer un réflexe chez les consommateurs en leur offrant la possibilité, dans un magasin près de chez eux, de rapporter tous leurs produits usagés », explique Christian Brabant.

 

 

Des tests en magasins concluants

Le projet, initié en 2008, a rassemblé différents éco-organismes et distributeurs, dont Carrefour. « Notre ambition était de créer un véritable espace de recyclage, un point visible, simple et pratique pour nos clients intégrant les appareils électriques, mais aussi les piles, les cartouches d'encre, les mobiles : », détaille Sandrine Mercier, directrice du développement durable de Carrefour. Testé durant l'été 2010 dans une soixantaine de magasins de diverses enseignes, le concept a montré sa pertinence : interrogés par TNS Sofres, 77% des consommateurs ont déclaré avoir compris le rôle de cet espace, 93 % qu'il leur donnait envie de déposer leurs produits usagés en magasin.

Pour soutenir le déploiement des bacs de collecte dans les points de vente (3 800 programmés cette année), Eco-systèmes a prévu de réaliser 1 000 animations en magasins. « Pour le moment, nous nous concentrons sur la communication sur le lieu de vente. D'ici à la fin de 2012, nous comptons installer 7 000 espaces et élargir la communication pour mieux les faire connaître du grand public », explique Christian Brabant. Des formations à destination des vendeurs sont également envisagées, en partenariat avec le Gifam. L'enjeu est d'importance car ce sont les équipes en magasins qui devront gérer au quotidien ces espaces : « Entretien et nettoyage des bacs, suivi du remplissage, stockage en réserve, demande de ramassage auprès des éco-organismes pour qu'ils viennent chercher les déchets... C'est toute une organisation, en particulier en réserve », souligne Sandrine Mercier.

Au final, Eco-systèmes espère atteindre un taux de retour de 30% sur les petits appareils d'ici à cinq ans. « Pour le moment, la priorité est de sensibiliser les consommateurs à rapporter leurs produits usagés, en expliquant comment ils sont ensuite recyclés, et que ces matières ainsi récupérées permet d'éviter d'en prendre de nouvelles à la planète », déclare Christian Brabant. Selon Eco-systèmes, le recyclage d'un appareil de petit électroménager permet de récupérer 27% de plastique recyclé, 13 % de métaux non ferreux (cuivre, aluminium...) et 43% de ferraille. « Or, fabriquer de l'acier avec de la ferraille recyclée est moins cher et produit 2,5 fois moins de CO2 que d'en réaliser à partir du minerai », poursuit Christian Brabant. Un double bénéfice !

SANDRINE MERCIER directrice du développement durable de Carrefour France : "Aider nos clients à recycler correspond à nos valeurs"

 

LSA - Carrefour a activement participé au projet des espaces « Ici, je recycle ». Quels en étaient les enjeux ?

Sandrine Mercier - Ce projet est issu d'une réflexion menée au sein d'Eco-systèmes : la collecte de petit électroménager n'était pas optimale, et nous avions beau renforcer la communication en magasins, le message peinait toujours à passer. Nous avons donc eu l'idée de créer un véritable espace de recyclage regroupant divers produits usagés, clairement identifiable et visible pour les consommateurs.

 

LSA - Comment ces espaces seront-ils gérés en magasin ?

S. M. - Cette année, nous installerons ces meubles dans nos 231 hypermarchés et plusieurs de nos grands Carrefour Market. Ils seront disposés soit à l'entrée des magasins, soit après la ligne de caisse. L'entretien des bacs sera assuré par nos équipes, qui surveilleront également le remplissage et géreront le stockage en réserve et les demandes de ramassage auprès des différents éco-organismes. C'est un investissement important mais cette démarche s'intègre pleinement dans la politique de Carrefour en matière de développement durable : nous réduisons les emballages, développons l'éco-conception de nos produits et la gestion des déchets en magasins... Aider nos clients à recycler leurs produits usagés s'inscrit dans cette politique et contribue aux valeurs associées à notre enseigne.

Ici, on recycle

Lancés par Eco-systèmes, les nouveaux espaces « Ici, je recycle » en magasins devraient permettre d'accroître le taux de collecte du petit électroménager.

- Des espaces modulables En fonction de la taille et de l'assortiment du magasin, les enseignes pourront moduler le nombre de bacs (téléphone, petits appareils, piles, cartouches...)

- Une grande visibilité Un vert qui dénote, une PLV explicative et des espaces identiques quelle que soit l'enseigne : l'objectif est de créer un réflexe chez les consommateurs.

- Des tests positifs Testés l'été dernier dans 60 magasins, les espaces ont été plébiscités : 77% des consommateurs sondés ont dit avoir compris le rôle de ces bacs et 93% qu'ils leur donnent envie de déposer leurs produits usagés en magasin.

- 3 800 bacs seront installés en 2011 dans 26 enseignes partenaires (dont Darty, ci-dessus en photo), pour atteindre 7 000 d'ici à fin 2012.

- 21% de taux de retour de produits de petit électroménager usagés en 2010*, contre 30% pour le gros électroménager.

Source : Eco-systèmes. *Taux calculé par rapport aux ventes réalisées sur la même année, en volume.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2177

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous