Meralliance racheté par un géant mondial des produits de la mer, Thaï union frozen

|

Le groupe qui s’empare de Meralliance est le leader mondial dans la conserve de thon et leader européen des conserves de poissons. Il entend par cette acquisition asseoir sa légitimité dans les produits de la mer frais.

Meralliance est un rachat stratégique pour Thaï Union frozen, elle possède en effet quatre sites de production répartis entre la France, la Pologne et l'Ecosse.
Meralliance est un rachat stratégique pour Thaï Union frozen, elle possède en effet quatre sites de production répartis entre la France, la Pologne et l'Ecosse.

Meralliance était une PME indépendante, de 168 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 950 salariés, spécialisée dans le saumon et les poissons sauvages frais. La voici désormais aux mains d’un géant de la conserve de poissons.

Thaï union frozen  public company limited (TUF) a racheté, par l’intermédiaire de sa filiale européenne MW Brands, Meralliance, c’est-à-dire le leader du saumon fumé en France et en Hollande à marque propre (Meralliance est aussi présente en linéaires via sa griffe Armoric) qui a une capacité de production de 14 000 tonnes.

Se faire une place dans le frais

Grâce à ce rachat, le groupe entend arriver sur le marché du frais en Europe et s’y faire une place de choix « Notre objectif est de pénétrer significativement le marché des produits de la mer au rayon frais en capitalisant sur les expertises et les compétences des 2 sociétés (Merallaince et MW Brands, NDLR)" explique par la voie d'un communiqué Thiraphong Chansiri, le PDG de TUF.

TUF espère aussi, par ce biais, arriver à « doubler de taille d’ici 2020 ». Le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 3,6 milliards de dollars et possède déjà un important portefeuille de marques, parmi lesquelles Chicken of the sea et John West à l’international, Petit Navire, pour la France.

Le saumon fumé, un marché difficile...

Si TUF souligne « le potentiel élevé » du saumon fumé, ce marché est au plus mal depuis près d’un an et demi dans l’Hexagone. Il est à – 6 % de ventes en volume ( 0 % en valeur) et pèse 1, 86 milliards d’euros. (Source: IRI, évolution sur un an arrêtée à mai 2014).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres