Metro vendrait son immobilier

|

D'après le quotidien Handelsblatt, le distributeur allemand souhaiterait se séparer de ses 357 immeubles dont il deviendrait locataire. Objectif rééquilibrer les comptes de sa filiale Divaco.

Voilà déjà deux ans que Metro envisage de se séparer de ces actifs immobiliers dont la valeur selon les sources serait de 3 à 4 milliards d'euros. Mais aujourd'hui les choses s'accélèrent. En effet la société d'investissement Blackstone, le groupe de services financiers de General Electric Capital, serait intéressée par les 357 immeubles dans lesquels les magasins de vente aux détail de Métro sont logés. Ces derniers seraient ensuite loués par le distributeurs allemand. Un contrat de vente pourrait être signé dès novembre selon un quotidien Allemand et les bénéfices de cette opérations pour Métro oscillent entre 500 et 700 millions d'euros. De l'argent frais que Metro destinerait en particulier à sa filiale en difficulté Divaco. 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter