Mettre un préservatif à une main sera désormais possible

|

Le 28 février 2014 fut un grand jour dans le petit monde du préservatif. Pour la première fois, un tel produit s’est vu décerné un iF Gold Award, un prix de l’agence allemande iF, qui promeut le design. Tous les ans, l’association remet à Hanovre le iF Awards. Autant de grandes marques comme Philips, Apple, Nokia ou Porsche ont déjà reçu ce prix.

préservatif à une main

Cette année, c’est un préservatif, le Wingman Condom qui a été décoré. Inventé et dessiné par deux néerlandais, il avait déjà reçu le l’iF Product Design Award en janvier dernier, mais s’est aussi vu décerner le graal des graal pour un designer : le iF « Gold », la semaine dernière. Ce qui le classe parmi les 50 meilleurs designs de nouveaux produits au monde, toutes catégories confondues.

Un préservatif qui a des ailes 

Qu’a-t-il de si particulier ? Des ailes. Ce qui explique son nom. En aucun cas pour s’envoler, mais pour s’enfiler plus simplement. A une main, même, si l’utilisateur le souhaite. En plus du préservatif « habituel » fait de latex, le wingman possède deux petites poignées en plastique, pour mieux le sortir de l’étui, ne pas se tromper de sens, et l’enfiler en un tour de main. Ces deux « ailes » s’envolent ensuite avec l’emballage, à la poubelle.

« Mettre un préservatif est loin d’être un acte sexy et entraîne beaucoup de gestes maladroits au plus mauvais moment, ce qui tend à diminuer les sensations », explique la société. Selon une étude publiée par Sanders et citée par Wingman, les préservatifs ordinaires présentent un taux d’échec de 15 % (85% des utilisations sont donc bonnes, heureusement !) Mais en y regardant de plus près, seulement 2 % des dysfonctionnements sont liés à des défauts inhérents au produit. Ainsi, 13 % sont liés à des erreurs courantes d’utilisation. C’est donc l’utilisateur le plus souvent à remettre en cause dans la plupart des cas.

Ce préservatif s’inscrit dans une tendance qui commence à émerger sur ce marché : la simplification du déroulé du préservatif. Déjà Beiersdorf, avec le EasyFit d’Hansaplast, voulait cibler ces difficultés et les rendre accessibles à la portée des plus jeunes. Ce nouveau préservatif, est pour le moment disponible à la vente par internet en France, mais la GMS commence à s’y intéresser, et il pourrait ne pas tarder à investir les rayons… 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message