Marchés

Meuble: la filière se félicite de l'adoption de deux amendements débloquant l'épargne sur les PEL

|

L'industrie du meuble souffre depuis trois ans. Deux amendements adoptés par le Sénat le 17 avril visant à autoriser le déblocage de l'épargne actuellement bloquée sur les PEL lui rend bien service.

Permettre aux consommateurs de débloquer leur PEL de manière anticipée pourrait donner un bol d'oxygène à la filière du meuble.
Permettre aux consommateurs de débloquer leur PEL de manière anticipée pourrait donner un bol d'oxygène à la filière du meuble.

Industriels et distributeurs de l'ameublement se félicitent tous deux de l'adoption au Sénat le 17 avril de deux amendements autorisant le déblocage partiel et temporaire de l'épargne actuellement bloquée sur les plans d'épargne logement (PEL) pour l'achat de meubles neufs. Michel Raison, sénateur de Haute-Saône a eu cette idée d'autoriser les milliers de titulaires d'un PEL déjà propriétaires de leur logement de débloquer de manière anticipée, jusqu'au 31 décembre 2017 une somme plafonnée à 10 000 euros.

5 à 12% de plus de la consommation de meubles

"Les milliers de titulaires d'un PEL déjà propriétaires de leur logement pourront ainsi améliorer leur habitat en achetant des meubles neufs", souligne dans un communiqué l'UNIFA, l'Union nationale des industries françaises de l'ameublement. "Les 125 000 salariés français de la filière espèrent de cette mesure une augmentation de la consommation de meubles entre 5 et 12%".  Pour mémoire, la même mesure avait dopé les ventes de cuisine il y a quelques années.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter