Meuble : un trimestre plus que moyen

|

Avec un chiffre d'affaires en très légère baisse (-0,1%) au premier trimestre, le secteur du meuble ne sort pas vraiment la tête de l'eau. En cumul cependant, le chiffre repasse en positif (+0,9%). Le début d'un renouveau?

La cuisine et la literie, les deux poumons du secteur du meuble, marquent le pas en ce début d'année.
La cuisine et la literie, les deux poumons du secteur du meuble, marquent le pas en ce début d'année.

Le bulletin de l'IPEA, l'Institut d'études et de promotion de l'ameublement, est tombé et le meuble ne sort toujours pas d'une crise qui dure. Certes, par rapport à d'autres biens d'équipement comme le textile ou  le bricolage, ce n'est pas la bérézina. Avec une très légère croissance de 0,9% en valeur à fin mars en cumul, le marché du meuble marque une pause. Par rapport à mars 2014, ce chiffre d'affaires s'inscrit en légère baisse (-0,1%). Comme le souligne l'Ipea, "si ce résultat demeure encourageant, il faut le mettre en perspective car il intervient après deux fortes chutes d'activité en mars 2013 et en mars 2014". 

Cuisine et literie en berne

En aucun cas, cela ne permet de rattraper la dégradation des années 2013 et 2014 cumulées. Les soubresauts d'activité sont plus que jamais liés aux périodes de soldes. Et les deux moteurs de l'industrie du meuble, cuisine et literie, s'essouflent en ce début d'année avec une chute de 9,2% des ventes de sommiers et une baisse de 4,6% des meubles de cuisine en bois. 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres