Michel & Augustin agite l'alimentaire

|

La jeune marque, qui s'est fait connaître par ses « Petits Sablés ronds et bons », apporte une certaine fraîcheur dans son marché. Elle ose le marketing opportuniste pour le lancement de ses yaourts à boire.

>Une conférence de presse de Danone réunissant de nombreux journalistes. La rue des St-Pères (Paris VIe) comme lieu de rendez-vous. Et un nouveau yaourt à boire à faire connaître. Il n'en fallait pas plus à Michel & Augustin pour tendre une embuscade et tisser un peu plus une stratégie de communication originale. À l'entrée comme à la sortie de la présentation de Danone, l'équipe au complet de cette jeune PME (y compris la Kangoo de fonction surmontée d'une vache en carton) distribuait des produits et des tracts d'information.

L'opération de marketing parasitaire a permis de faire connaître la marque, notamment sa récente diversification dans le yaourt à boire. « Il s'agissait d'un clin d'oeil sympathique à Danone, qui lançait la marque Les 2 Vaches, alors que, un mois plus tôt, nous avions nommé notre nouveau yaourt à boire premium la Vache à Boire », explique Augustin Paluel-Marmont, cofondateur de la marque.

Des ingrédients simples

 

Avant ce lancement, Michel & Augustin s'était déjà fait un nom grâce à une gamme de Petits Sablés ronds et bons, en vente dans près de 600 magasins, majoritairement en région parisienne. « Nous avons créé les premiers produits qui disent bonjour et sont souriants en supermarchés », estime Michel de Rovira, l'autre pendant du duo de Michel & Augustin. Pour ses sablés comme pour ses yaourts à boire, la jeune marque a aussi le « Vrai » comme credo. « Nous faisons des produits de qualité avec des ingrédients que tout le monde peut comprendre et avoir chez soi, sans E412 ou autre qui nécessite d'avoir un prix Nobel de chimie pour lire une étiquette », ajoute Augustin.

Alors que la marque commence à être connue de la cible des Bobos, l'équipe envisage d'élargir sa gamme. Début 2007, deux nouveaux goûts de la Vache à Boire et une référence de Petits Sablés salés devraient être disponibles. On peut parier que Michel & Augustin planche déjà sur une manière originale de faire remarquer ces lancements !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1966

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous