Michel-Edouard Leclerc : "Nous aussi, nous allons faire un site Internet pour vendre des médicaments."

|

Le PDG de l’enseigne E.Leclerc a expliqué sa stratégie pour réussir à vendre des médicaments lors d’une interview à France Inter. Michel-Edouard Leclerc  veut créer un site Internet et envisage de racheter des pharmacies.

Michel-Edouard Leclerc  a annoncé vouloir créer un site Internet pour vendre des médicaments
Michel-Edouard Leclerc a annoncé vouloir créer un site Internet pour vendre des médicaments

Alors que les parapharmacies E.Leclerc fêtent leurs 25 ans, Michel-Edouard Leclerc a réaffirmé son souhait de vendre des médicaments sans ordonnance dans ses parapharmacies, lors d'une interview sur France Inter le lundi 17 novembre. En attendant d’y avoir droit, le PDG de l’enseigne E.Leclerc veut explorer d’autres voies en commençant par la Toile.

En effet, puisque la vente des médicaments sur Internet est, elle, autorisée. Michel-Edouard Leclerc a annoncé : "Nous aussi, nous allons faire un site Internet pour vendre des médicaments comme l'a été autorisé le site Internet du groupe Lagardère [NDLR Doctipharma] qui vient d’obtenir un agrément." Le PDG pourrait également "racheter une pharmacie ou s’associer à des pharmaciens. Actuellement, nous sommes très courtisés par des jeunes pharmaciens qui ne veulent pas payer les fonds de commerce très élevés de leurs aînés et qui se disent qu’à travers nous, ils pourraient exercer leur métier."

Mais Michel-Edouard Leclerc persiste à penser que la vente des médicaments sans ordonnance dans ses parapharmacies est "la meilleure solution. Nous avons 250 parapharmacies dans les centres E.Leclerc. Ils ont à leur tête des docteurs en pharmacies et avouez que, quand même, pour respecter les hommes, les statuts et la spécificité de la fonction de pharmacien, ce serait quand même mieux que ce soit eux qui vendent des médicaments !"

Extrait de l'interview de Michel-Edouard Leclerc sur France Inter, lundi 17 novembre 2014:

3 commentaires

R-présentant

20/11/2014 16h35 - R-présentant

Leclerc est un système tentaculaire qui sous couvert de défense du consommateur entraîne la paupérisation de nombreux secteurs d'activité. Sauf celui des concessionnaires de grosses berlines allemandes.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

AMARIE

19/11/2014 17h45 - AMARIE

sauf qu'aujourd'hui on s'en fout de 250 points de vente de médicaments supplémentaires puisque des pharmacies ferment. Nous sommes 21915 en France et quand on sait qu'une officine ferme tous les 3 jours... cela va complètement en sens contraire. Et si cela était vraiment intéressant, on aurait pas gelé les créations...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Krunch

17/11/2014 18h57 - Krunch

Pourquoi Mr Leclerc cherche t'il à tout prix à détricoter le maillage des pharmacies en France, maillage qui assure une proximité, notamment pour les personnes âgées, mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui ne souhaitent pas se rendre à l'extérieur des villes?
Quant aux prix pratiqués, il semblerait que les prix en France soient en dessous de la moyenne européenne.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message