Michel-Edouard Leclerc : "Nous avons fait une des deux plus belles progressions du marché" en 2014

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupement E. Leclerc a dévoilé le 4 février des ventes en hausse de 1,4 % hors carburant pour 2014, soit un total de 37 milliards d'euros. Une belle performance qu'il espère dépasser en 2015.

Michel-Edouard Leclerc, président du groupement E. Leclerc.
Michel-Edouard Leclerc, président du groupement E. Leclerc.© © Laetitia DUARTE FILET

Le groupement E. Leclerc a publié le 4 février ses résultats pour l’année 2014, avec un chiffre d’affaires total de 37 milliards d’euros hors carburant (+ 1,4 %), et de 45,7 milliards avec carburant (+ 0,2 %). En France, les ventes hors carburant ont progressé de 1,8 % et atteint 34,5 milliards (42,2 milliards avec carburant, +0,5%). « On a fait une des deux plus belles progressions du marché  français – les chiffres d’Intermarché ne sont pas encore connus – et encore notre positionnement prix minimise l’ampleur réelle en volume et en part de marché », se félicite Michel-Edouard Leclerc, président du groupement.

D’après le groupement, la hausse des volumes est de 2,3 %. En tout, 18,3 millions de ménages ont fréquenté au moins une fois l’enseigne E. Leclerc en 2014, soit 419 000 ménages de plus qu’en 2013, d’après des données attribuées à Kantar Worldpanel. Parallèlement, la fréquentation des magasins a continué à se développer à hauteur de 2,9 %. « On espère une progression de 0,3 point de mart de marché en 2015, et une croissance des ventes au moins égale, poursuit le patron des centres Leclerc, qui anticipe la fin de la guerre des prix. Je pense que la baisse des prix sur les PGC est arrivée à son ajustement. On est en fin de cycle de baisse. Je n'anticipe pas de déflation."

stratégie multicanal

La transformation vers un modèle multicanal doit encourager son développement. « L’évolution des comportements des consommateurs et la montée en puissance du digital dans les pratiques de consommation confirment notre stratégie d’évolution de l’enseigne E. Leclerc vers une marque multicanal » déclare Michel-Edouard Leclerc. Pierre angulaire de cette stratégie, le développement du drive s’est poursuivi à un bon rythme avec 557 points de retrait, dont 111 ouverts en 2014. Leclerc reste le leader incontesté de la catégorie avec une part de marché Drive de 44,5 %. Sur l’année, ses drives ont réalisé plus de 1,9 milliard d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de plus de 32 , soit 5,5 % du chiffre d’affaires des hypermarchés.

10 % des ventes passent par les concepts spécialisés

Au-delà de l’offre alimentaire, l’éventail des offres proposées en ligne couvre les offres culture/loisirs, multimédia et santé. Produits culturels, billetterie, multimédia, téléphonie, développement de photo, voyages, Optique et bijoux représentent en 2014 des ventes de 60 millions d’euros, selon le groupement. « En fin d’année 2014, la marque E. Leclerc était dans le top 10 des sites de e-commerce les plus visités en France avec sur octobre et novembre plus de 5,5 millions de visiteurs uniques par mois, soit plus de 450 000 visiteurs uniques moyens par jour. En 2014, Drive et sites marchands E. Leclerc totalisent près de 2 milliards d’euros », détaille E. Leclerc. Au total, le parc des concepts spécialisés (Espace culturel, Brico, Jardi, Manèges à Bijoux, Centre L’Auto, Sport, Parapharmacie, Optique, Voyages) représente 1542 points de vente qui réalisent un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros, soit 10 % du chiffre d’affaires hors carburant.

1 Milliards d'euros d'investissement pour les trois prochaines années

« En dépit d’un contexte économique difficile, les perspectives d’investissement de E. Leclerc restent positives. La poursuite de la rénovation et de l’agrandissement des points de vente physiques afin d’en accroître l’attractivité, l’intégration du digital dans le front de vente, l’amélioration de la performance des outils logistiques régionaux vont représenter un investissement de 1 milliard d’euros pour les trois prochaines années. Ces investissements auront pour conséquence un maintien d’une politique de recrutement à hauteur de 3000 emplois par an sur trois ans », conclut le communiqué du groupement.

le groupement E. LECLERC EN CHIFFRES
- 640 magasins en France hypers, supers, et proxi
- 557 Drives
- 499 adhérents en France
- 88 magasins à l’International
- 1 542 enseignes spécialisées
- 105 000 collaborateurs
 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA