Michel-Edouard Leclerc se félicite du prochain coup de pouce au Smic

|
Michel-Édouard Leclerc
Michel-Édouard Leclerc© LAETITIA DUARTE

Michel Edouard Leclerc se fait le défenseur de la prochaine augmentation du Smic, annoncée par le gouvernement. Le patron des Centres E.Leclerc la qualifie en effet de « bonne nouvelle » : « C'était une promesse de François Hollande mais, plus qu'une promesse, c'est un symbole pour renouer le dialogue avec les salariés », a-t-il ainsi déclaré au micro de RTL. Michel-Edouard Leclerc en a aussi profité pour avancer ses pions quant à son idée de sortir d’un seul et même Smic pour mettre en place un système de salaires minimums par branches. « Le Smic est trop uniforme, trop homogène, explique-t-il. Il devrait y avoir plusieurs Smic par catégories professionnelles, sinon c'est aussi une trappe à bas salaires. » A l’entendre, 15% à 18% des salariés du groupement Leclerc sont aujourd’hui rémunérés au Smic, et la hausse de 2% qui s’annonce ne l’offusque pas le moins du monde. L’occasion, pour lui, de prendre le contrepied d’un patronat très vite monté au créneau pour critiquer l’annonce du gouvernement : « Franchement, il ne faut pas charrier ! 22 euros, 23 euros d'augmentation, ce n’est pas ça qui va faire perdre le triple A d'une entreprise ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter