Michel-Edouard Leclerc: «Sur l’ensemble de 2014, j’espère une petite hausse des ventes»

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc, a choisi Radio Classique pour sa rentrée médiatique le 3 septembre.

MEL
MEL© DR

 Après avoir passé en revue l’actualité politique, il est revenu sur la consommation  pendant l’été. « Le chiffre d’affaires a très peu augmenté en juillet, août ne sera pas bon », assure-t-il. Quant à la croissance du pays, en berne au premier semestre, elle ne devrait pas changer selon lui. « Il ne faut pas attendre au deuxième semestre une croissance quelconque. J’ai l’impression que cela va être très très difficile sur le front de la consommation. »

 

Toujours optimiste, le patron des centres E. Leclerc espère compte malgré tout sur la dynamique du groupement pour rester dans le vert. « Sur l’ensemble de 2014, j’espère une petite hausse. On a préparé cette rentrée dans l’idée que la France allait encore s’enfoncer. Donc cela veut dire aussi bien dans la politique de prix de nos magasins – prix bas – quel que soit le niveau d’achat, et aussi dans la politique d’offre, on essaye de susciter un accroissement de chiffre d’affaires en étant plus appétissant, plus sexy, plus attractif. (…) Mais il faut y aller de manière volontariste. »

"Ce n’est pas parce qu’on est sous l’enseigne Leclerc qu’on serait de mauvais pharmaciens."

Interrogé sur la volonté affichée du nouveau ministre de l’économie, Emmanuel Macron, de libéraliser certains pans de l’économie, dont la vente de médicaments sans ordonnance, « MEL » a confirmé sa volonté d’agir sur le marché. « Je ne vois pas ce qu’on aurait à redire à partir du moment où ce sont des diplômés de pharmacie qui ont fait les mêmes études, qui assurent la même sécurité. Ce n’est pas parce qu’on est sous l’enseigne Leclerc, ou Carrefour, ou Auchan, qu’on serait de mauvais pharmaciens. »

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA