Michel -Édouard Leclerc, trente ans de combat pour la parapharmacie

|

Si la première parapharmacie E. Leclerc a 25 ans, le combat de la famille Leclerc contre le monopole des pharmaciens est plus vieux.

La première attaque date du 22 février 1984. Michel-Édouard Leclerc, à l’époque directeur du centre commercial de Dammarie-les-Lys, ouvre un rayon proposant des produits d’hygiène et des cosmétiques normalement vendus exclusivement en parapharmacies. Des produits que le jeune directeur s’est procurés par des réseaux secondaires.
En effet, depuis 1981, le Galec, dirigé par Édouard Leclerc, contactait les labos pour qu’ils fournissent directement leurs produits d’hygiène et leurs cosmétiques aux centres E.Leclerc; or, ces derniers, sous la pression des pharmaciens, refusaient. Fabricants et syndicats professionnels intentèrent une dizaine d’actions juridiques contre l’enseigne. Mais en 1987, le Conseil de la concurrence donne raison à Édouard Leclerc en prononçant des sanctions contre les laboratoires et les pharmacies. Le 28 janvier 1989, la cour d’Appel de Paris interdit aux fabricants de ne vendre leurs produits qu’aux officines.
E.Leclerc ouvre alors sa première parapharmacie. Au fil des ans, Michel-Édouard Leclerc s’est battu pour étendre l’offre de ses points de vente. Aujourd’hui, il vise les médicaments sans ordonnance. Et en attendant de pouvoir un jour en vendre dans ses parapharmacies, il envisage de créer un site internet où la vente est autorisée.

 

En 1987, le Conseil de la concurrence autorise Leclerc à vendre des produits d’hygiène et de cosmétique jusque-là réservés aux pharmacies et parapharmacies.

Une offensive que MichelÉdouard Leclerc avait initiée le 22 février 1984. Ici, en interview pour Antenne 2.                                                           

 

La parapharmacie, premier circuit pour les soins du visage

Popai France, l’association des professionnels du marketing sur le point de vente, a fait réaliser une étude sur le parcours d’achat beauté menée par le cabinet Sens’O. L’étude montre également que les consommateurs privilégient un réseau de distribution selon les catégories de produits. Ainsi, pour les soins du visage, 44% des consommateurs privilégient les pharmacies et parapharmacies.

 

Innéov va disparaître
Nestlé et L’Oréal ont décidé de mettre fin à leur joint-venture Innéov au premier trimestre 2015.
Créée en 2002, la marque de  compléments nutritionnels à visée cosmétique n’a pas connu le  développement attendu par les deux partenaires.

                                   Puressentiel dans le capillaire
Le leader de l’aromathérapie
en France se lance sur un nouveau marché : le capillaire. Puressentiel propose une gamme antichute pour hommes et femmes. La ligne comprend cinq produits à base d’ingrédients naturels.                              

Weleda en habits de fête
L’offre de produits naturels est importante en parapharmacie.
Acteur historique, Weleda propose
pour Noël un coffret de soins de sa ligne culte à la grenade bio.

Au Brésil et en Chine, L’Oréal ouvre des « Derma Center »

De toutes les divisions de L’Oréal, Cosmétique active est la plus dynamique. Elle comprend Vichy, La Roche-Posay, Skinceuticals, Sanoflore, Roger & Gallet et, jusqu’à fin 2014, Innéov. Mais au  niveau mondial, L’Oréal a dû s’adapter son réseau. Car la pharmacie telle que nous la connaissons est une spécificité européenne. Ainsi en Chine, les officines vendent des produits en lien avec la  médecine traditionnelle chinoise, mais quasi pas de dermocosmétique. Aux États-Unis ou au Brésil, le client préfère les drugstores, shopping malls et grands magasins. Sur les marchés émergents, Brésil et Asie et surtout Chine, L’Oréal a donc créé des Derma Center, inspiré des codes de la parapharmacie : le blanc, la croix, le conseil. À Hongkong, c’est par ce biais que se fait l’essentiel de la  distribution de la division.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2346

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message