Michel Lemétayer veut « faire vivre l’Observatoire des marges »

|
Jean-Michel Lemétayer

Lors de ses vœux à la presse, le président de la FNSEA est revenu sur les actions du lobby agricole en 2009 et notamment la mise en place de l’Observatoire des prix et des marges, «que nous avons le devoir de faire vivre alors que des pratiques commerciales illicites perdurent, comme l’ont montré les actions d’Hervé Novelli à l’automne ». Le président de la FNSEA s’est par ailleurs déclaré fort déçu que le président de la République, lors de ses vœux aux forces vives de la Nation, n’ait même pas évoqué l’agriculture et l’agroalimentaire, «alors que ce secteur est un grand secteur économique, qui crée des emplois et exporte, ce dont la France à grand besoin pour sa balance commerciale en ce moment ». La rumeur veut que les ponts soient coupés entre le syndicat agricole et l’Elysée, après les manifestations agricoles d’octobre. Pour la première fois, Jean-Michel Lemétayer a admis que les aides devraient être fixées en fonction de la gravité des crises agricoles, alors que les agriculteurs touchent des subventions à la fois quand le secteur est en crise et quand il ne l’est pas. Sur le front des prix, le président de la FNSEA estime que si dans le lait, des perspectives d’amélioration se profilent, le compte n’y sera pas et que de nombreux secteurs, comme les filières fruits et légumes et porcine sont en grave difficulté, ce qui n’est pas de nature à apaiser les campagnes. Il a toutefois rappelé qu’en dépit de la situation difficile des agriculteurs et de la surenchère d’autres syndicats et associations (l’Appli probablement), la FNSEA entend rester un syndicat « responsable ».  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message