Michel Sapin enterre définitivement l’écotaxe poids lourds

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS Le ministre des Finances a déclaré sur RTL que «l’écotaxe est morte », en dépit du dernier rapport parlementaire - théoriquement attendu par le gouvernement pour trancher définitivement - qui se prononce pour son maintien. Mais la décision officielle ne sera prise qu'avant l'été.

"L'écotaxe est un fiasco", a  indiqué le minjistre des Finances sur RTL
"L'écotaxe est un fiasco", a indiqué le minjistre des Finances sur RTL© Pascal Guittet

Le ministre des Finances a fait une déclaration pour le moins définitive à propos de l’écotaxe poids lourd, en estimant que « oui, l’écotaxe est morte, le fiasco est constaté par tous ». Même si Michel Sapin n’a pas totalement écarté le maintien d’une taxe et l’accord conclu avec la société Ecoumouv, qui exploite les portiques de péages, il indique également que « si le système n’est pas réformable, il faudra en étudier un autre ».  Au départ, le gouvernement espérait 1,2 milliards d’euros de produit de la taxe pour financer des infrastructures.

Ainsi, le gouvernement ne semble pas vouloir tenir compte de la mission d'information sur l'écotaxe, qui travaillait depuis novembre 2013 sur le dispositif, et avait présenté ce 14 mai treize propositions pour un "aménagement" du système ". Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en charge du dossier, avait indiqué attendre le rapport parlementaire, sans cacher son peu d’enthousiasme pour le dispositif. La plupart des lobbies étaient montés au créneau contre l’écotaxe, qu’il s’agisse de la FNSEA, Coop de France, les grossistes de la CGI, les transporteurs…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA