Micromania passe sous pavillon américain

|

Le numéro 1 français du jeu vidéo change de main. Propriétée depuis 2005 de L Capital, un fonds détenu à 45% par LVMH, l'enseigne Micromania va devenir une filiale de l'américain GameStop. Coût de l'opération pour ce dernier: 700 millions de dollars, soir 480 millions d'euros. Un rachat qui devrait être finalisé fin novembre et que le distributeur originaire de Grapevine au Texas va financer au moyen de sa trésorerie et d'un prêt de 150 millions d'euros. L'américain, présent dans 16 pays à travers 5557 magasins pour un chiffre d'affaires de 7,1 milliards de dollars, était absent du marché français du jeu vidéo. A contrario, Micromania ne possède pas de magasins à l'étranger mais quadrille bien la France. L'enseigne possède 332 points de vente en propre et a réalisé sur l'exercice 2007-2008 clos fin mars un chiffe d'affaires de 500 millions (contre 272 millions d'euros un an plus tôt). En ouvrant pas moins de 130 magasins depuis 2005 et en rachetant son concurrent Dock Games (49 magasins) début 2007, Micromania a habilement surfé sur la croissance exponentielle du marché français du jeu vidéo (+100% depuis 2005). Le distributeur est de loin leader sur le secteur avec 25% de part de marché. Reste à savoir ce que GameStop compte faire de son nouveau jouet. Dans le communiqué qui annonce le rachat, le président de GameStop, Richard Fontaine, assure faire confiance à « l’équipe dirigeante ». Pierre Cuilleret, actuel pdg du distributeur, devrait garder son poste. Qu’adviendra-t-il de la marque Micromania ? L’américain conservera-t-il le nom de l’enseigne connu du grand public en France ou y apposera-t-il l’une de ces deux marques GameStop et EBGames? Dans tous les cas de figure, la force de frappe du leader français sera encore accentuée. Le principal concurrent français Game (propriété du Britannique Game) n’aura pas la partie facile.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres