Microsoft élague dans son management

|

Le patron de l'inventeur de Windows se sépare de deux de branches historiques pour reprendre en direct les activités grand public jugées trop peu rentables.

«Nous sommes plus rentables qu'Apple ! » Steve Ballmer, le président de Microsoft, est vexé. En interne, au sein de l'entreprise qui a créé Windows, on a moyennement goûté le ramdam causé par la capitalisation d'Apple. Cette dernière a, en effet, dépassé pour la première fois de l'histoire celle de Microsoft (225 milliards de dollars contre 222). Le succès grand public du lancement de l'iPad aux États-Unis a permis cette flambée du cours.

Mais Microsoft veut contre-attaquer. Et sa cible c'est plus que jamais le grand public. Et pour ça, la firme de Redmond vient d'effectuer un grand nettoyage de printemps. Exit James Allard, le patron de la branche jeu vidéo (Xbox) et Robbie Bach qui dirigeait, lui, la division entertainment and device, qui traitait notamment avec la distribution.

Avec Windows Phone 7 etNatal cet automne, nous sommes préparés pour le succès,puisque nous continuons de mener notre activité mobile et loisirs de l’avant

 

Un oeil sur le divertissement

Le départ annoncé de ces deux figures de Microsoft est une petite révolution. D'une part, les deux managers faisaient partie de l'entreprise depuis une vingtaine d'années chacun. D'autre part, ils marquent un tournant dans la stratégie de Microsoft. Les patrons des divisions grand public que sont les activités téléphone mobile, jeu vidéo et baladeur musical (Zune) dépendront directement du PDG Steve Ballmer. Manière de signifier que la vacance du pouvoir sur les activités grand public est passée.

Comme chez Apple, les développements et les sorties de produits devront avoir le « final cut » du patron. Il faut dire que l'activité divertissement a représenté 11 % du chiffre d'affaires de Microsoft au troisième trimestre 2009-2010 et seulement 3 % du résultat opérationnel. Dans le même temps, l'entreprise a fait des erreurs de communication, notamment en annonçant la sortie d'une tablette tactile avec HP en tout début d'année. Projet annulé quelques mois plus tard. Microsoft devra faire preuve de plus de rigueur pour reprendre à Apple sa couronne de plus grosse capitalisation boursière du high-tech aux États-Unis.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2140

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message