Microsoft hausse le ton sur les consoles

|

Malgré un nombre de consoles plus que limité lors du lancement, Microsoft dresse aujourd'hui un bilan positif du premier Noël de sa XBox 360. Et en profite pour souligner les apparentes difficultés de Sony.

>« Nous avons été les premiers à lancer une console dans 30 pays simultanément, sur tous les continents, et c'est un véritable carton ! » Souriant, Vincent Gaunet, directeur commercial de la division grand public de Microsoft France, assure que le lancement français de la XBox 360 a été un vrai succès. Annonçant 100 000 consoles vendues à ce jour, il précise même : « Selon GfK, nous avions 54 % de parts de marché en semaine 3 [la troisième semaine de décembre, NDLR] ! » Un chiffre qui a dû fléchir depuis. Dans la deuxième semaine de janvier, la répartition du marché valeur était de 24 % pour la PS2, 5 % pour le Game Cube et 15 % pour la XBox 360. Reste une certitude : cette dernière est loin d'être inexistante sur le marché ! Un revendeur Virtua d'Île-de-France confime : « Nous sommes réapprovisionnés souvent, mais en petites quantités à chaque fois. Juste de quoi couvrir les préréservations que nos clients souscrivent encore. Je ne dirai pas que c'est une façon satisfaisante de travailler, mais au moins nous ne restons pas sans stock pendant des semaines... »

Troisième sous-traitant

La situation devrait se normaliser au printemps, promet Vincent Gaunet : « Nous venons de signer avec un troisième sous-traitant, Celestica, pour accélérer la cadence de production. Et depuis janvier, toutes les machines arrivent de Chine par avion. Cela nous coûte les yeux de la tête, mais nous voulons éviter les frustrations ! »

Après avoir listé ses atouts, Vincent Gaunet met le doigt là où ça fait mal. Sony accuse la XBox 360 de ne pas être une « vraie » console nouvelle génération ? Très bien, mais parlons de la PlayStation3 : « Tout le monde a été très surpris de ne pas la voir au CES de Las Vegas, et après avoir promis un lancement au premier trimestre, Sony parle de septembre en Europe. Je parie plus volontiers sur janvier 2007 ! » Sans parler du prix de la future PS3, que l'ensemble de la profession situe autour de 499 E, soit 100 E de plus que la XBox toutes options. « Sony est en difficulté, et la division jeux est sa vache à lait, résume Vincent Gaunet. Ils sont dans une équation complexe. Il est évident que même à 499 E ils en vendront, Sony reste Sony. Mais j'avoue que si l'hypothèse se vérifie, ce serait une bonne nouvelle pour nous ! » Pas de doute : la guerre des rumeurs est déclarée !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1938

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous