Marchés

Microsoft sur tous les fronts

|

Quasi absent des marchés porteurs du high-tech - smartphone et tablette -, Microsoft sort l'artillerie lourde pour y imposer son Windows 8. Et si, cette fois, c'était la bonne ?

Microsoft Windows 8

Refaire son retard dans la mobilité, cela devenait urgent pour Microsoft. Et, en début d'année, un chiffre est venu l'étayer. Au dernier trimestre 2011, le chiffre d'affaires trimestriel généré par le seul iPhone d'Apple, à 24,4 milliards de dollars, a dépassé celui de l'ensemble du groupe Microsoft, à 20,9 milliards de dollars. Et avec la chute du marché du PC (- 10% en France depuis le début de l'année) au profit de celui des tablettes (+ 100% en 2012 !), l'activité Windows de Microsoft a fondu de 33% au troisième trimestre 2012.

Hormis son indéniable succès dans le divertissement avec la Xbox, il faut bien avouer que Microsoft peine depuis dix ans à sortir du PC. Mais cette fois, c'est la bonne, assure-t-on du côté du siège français de l'américain, à Issy-les-Moulineaux.

 

Bataillon d'hybrides...

« Notre vision, c'est qu'il n'y a pas d'un côté le marché des tablettes et, de l'autre, celui du PC, explique Olivier Ribet, directeur Windows chez Microsoft France. Ces deux marchés vont se rapprocher et il n'y aura plus que des hybrides. Or, il y a 1,3 milliard d'utilisateurs de Windows dans le monde. À nous de les faire migrer. »

La semaine dernière, dans une lettre aux actionnaires, Steve Ballmer, PDG de Microsoft, a annoncé « une nouvelle ère dans laquelle l'entreprise va construire des produits pour des besoins spécifiques. » La stratégie de Microsoft est assez maligne. Voyant que les tablettes suscitaient des frustrations chez l'utilisateur en ne remplaçant pas totalement le PC, Microsoft a conçu une double interface pour son Windows 8.

Une tactile, avec les très ingénieuses vignettes actives qui se mettent à jour automatiquement (un nouveau mail, un statut Facebook...). Et une autre sur laquelle on retrouve l'interface Windows classique. D'où le concept « d'hybride ». Tous les produits tactiles seront ainsi vendus avec un clavier détachable. Et au lancement, le 25 octobre, ce ne sont pas moins de 40 produits (ultrabooks, PC et tablettes) qui seront disponibles sous Windows 8. Sans compter la propre machine de Microsoft - la tablette Surface - qui sera vendue exclusivement sur le site de l'américain pour ne pas trop faire de concurrence aux fabricants...

 

... Légion de vendeurs...

Des partenaires (nommés « OEM ») que, justement, Microsoft a particulièrement choyés pour ce lancement. « Microsoft n'a pas fait les mêmes erreurs cette fois, estime Michel Azria, le directeur de la division tablettes d'Acer. Pour la première fois, nous avons été impliqués au niveau local. Par exemple, ils nous ont demandé de choisir quelles applications nous voulions intégrer par défaut dans les tablettes Acer vendues en France. Chose qu'ils n'auraient jamais faite auparavant. Nous avons ainsi une offre différente d'un Samsung, par exemple, et nous pouvons nous distinguer. »

Et il n'y a pas que les OEM qui ont été gâtés, il y a aussi les distributeurs. « Microsoft a formé toutes nos équipes de vente depuis le début de l'été », explique Flavien Dhellemmes, directeur produits d'équipement d'Auchan. Au niveau national, ce sont 6 500 vendeurs qui ont ainsi été formés. Et alors que les enseignes commençaient à délaisser le rayon PC, Microsoft s'est rappelé à leur bon souvenir. « Nous avons apporté notre aide financière pour que les distributeurs refondent ce linéaire, confie Olivier Ribet. Et nous n'avons pas distribué que des présentoirs en plastique. Nous avons arraché la moquette, conçu de scénarios de théâtralisation avec du multiécran pour montrer les diverses fonctions de Windows 8. » Rien n'a été laissé au hasard.

 

... Mais gare à la surenchère

Suffisant pour s'imposer sur les tablettes ? « Nous l'attendons surtout sur la partie PC, relativise le responsable multimédia d'une grande enseigne. L'expérience est réussie, mais les produits coûtent cher par rapport aux tablettes Android [plus de 600 € pour les hybrides, contre 100 € pour un premier prix Android, NDLR]. »

Même prudence en ce qui concerne Windows Phone 8. Microsoft (à 5,7% de part de marché en France) sera principalement soutenu par Nokia, HTC et Samsung. « Tout le monde est partagé entre la volonté que s'instaure une concurrence entre Apple et Android et la crainte que les produits nous restent sur les bras, analyse Gregory Coillot, directeur marketing de The Phone House. Cette année, nous allons leur donner autant de visibilité que l'année dernière, mais nous avons réduit nos stocks de 30% environ. » La reconquête est décidément un long chemin pour Microsoft.

CHIFFRES

  • 1,5 Mrd $ : Le budget mondial de lancement de Windows 8, soit 1,1 Mrd €. Selon le magazine Forbes, il pourrait atteindre 1,8 Mrd $ (1,4 Mrd €)... Pour rappel, celui pour Windows 95 avait été de 200 M $ (153,3 M€)

Source : Forbes

  • - 22% La baisse du résultat net de Microsoft au troisième trimestre 2012, à 4,5 Mrds $ (3,5 Mrds €) due à la baisse du chiffre d'affaires de la division Windows (- 33%)

Source : Microsoft

 

Un terrain miné

FACE AU MARCHÉ

  • Le déclin des ventes de PC (- 10% depuis le début de l'année en France), coeur historique de Microsoft.
  • La croissance du segment des tablettes (+ 100% en France, en 2012, à 3 millions d'unités). Un marché sur lequel Microsoft était absent.
  • Microsoft peine à s'imposer sur les smartphones (5,7% du marché en 2012, selon Kantar Media.

FACE À LA CONCURRENCE

  • Apple, qui pèse entre 50 et 55 % du marché des tablettes en France et entre 12 et 15% de celui des smartphones.
  • Google, dont le système Android est archileader sur les smartphones (plus de 60 %) et tient la dragée haute à Apple dans les tablettes, avec plus de 45% du marché.

Source : Kantar Media, Comscore

 

Un arsenal puissant

  • 40 modèles d'ultrabooks (les PC ultrafins) sous Windows 8 lancés d'ici à la fin de l'année (à g. Acer)
  • Une vingtaine de tablettes hybrides Windows 8 (Samsung, Asus (en bas, à gauche), Acer, HP, mais aussi la Surface de Microsoft...) lancées sur cette fin d'année
  • De nouveaux Windows Phone chez Samsung (Ativ S), HTC (8S) et Nokia (à dr., Lumia 920), avant LG en 2013,et le début d'une guerre des prix profitable à Microsoft
  • 6 500 vendeurs de la distribution en France formés par Microsoft

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message