Migros rachète Denner, le numéro 3 de la distribution suisse

|

L'alliance du numéro un et du numéro trois de la distribution suisse permet à Migros de distancer son rival Coop et de constituer un contre-feu sur le terrain du discount à l'offensive de l'Allemand Aldi en terre helvète.

1201_Denner_120
 

La rumeur enflait depuis plusieurs heures. Migros a annoncé en début d'après-midi, vendredi 12 janvier, le rachat de 70 % du capital de Denner. En reprenant le numéro trois de la distribution dans la confédération (1,63 milliard d'euros de CA pour 725 magasins dont 425 en propre), le leader du secteur en Suisse prend désormais une avance énorme sur son grand rival, Coop, qui lui grignotait depuis quelques mois des parts de marché.

Le groupe va toutefois apprendre un nouveau métier. Jusqu'alors spécialisé dans les produits à marques propres plutôt coûteux, Migros entre désormais dans le secteur du discount. L'arrivée récente d'Aldi lui promet des nuits sans sommeil.

L'offensive du géant allemand explique d'ailleurs la décision des propriétaires de Denner de céder leur société qui emploie 3500 salariés. « Je considère comme l'une de mes tâches les plus importantes le fait d'assurer l'avenir à long terme de Denner, résume Philippe Gaydoul qui conservera son poste de directeur général de l'enseigne.

Après des années de forte croissance, Denner est confronté à un marché de plus en plus internationalisé et posant des défis d'une telle ampleur qu'il paraît difficile d'assurer à long terme le succès d'une entreprise indépendante. L'avenir se présente en outre sous des auspices peu favorables du fait que des concurrents étrangers ont eux aussi découvert le potentiel de croissance dans le secteur du discount alimentaire helvétique et que leur arrivée sur le marché suisse augmentera substantiellement l'intensité de la concurrence. » Bon courage, Migros...
Frédéric Thérin
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter