Mim : 800 emplois à la trappe

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le couperet est tombé. L'enseigne Mim va disparaître. Et seuls 71 des 233 magasins de l'enseigne ont être sauvés, repris par Etam et Tally Weijl.

Clap de fin pour l'enseigne Mim...
Clap de fin pour l'enseigne Mim...© © Émilie ROUY

Le couperet tombe, et sonne comme un immense gâchis. L’enseigne Mim est placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny. La conséquence ? 162 magasins fermés, et près de 800 emplois supprimés.

Le projet de Scop rejeté

Exit, donc, le projet de Scop, présenté par un groupe de salariés, qui espéraient ainsi préserver quelque 650 postes. Sur les 233 magasins que compte l’enseigne, seuls 71 vont être sauvés du naufrage. En l’occurrence repris par le groupe Etam et la société suisse Tally Weijl.

Plus que 174 millions d'euros de chiffre d'affaires

Cela signe la fin d’une aventure de quarante ans pour Mim, victime, comme d’autres, d’une concurrence exacerbée sur le créneau de la mode à bas prix. L’enseigne, en perte de vitesse depuis des années, avait réalisé un chiffre d'affaires de 174 millions d'euros en 2015, pour des pertes supérieures à 10 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA