Mimi Cuisine, l’influenceuse “food” ambassadrice de Moulinex [9/15]

|

Dossier Cette semaine, LSA se penche sur les influenceurs, ces stars des réseaux sociaux à qui la grande consommation fait désormais les yeux doux pour promouvoir des produits, redorer sa marque et rajeunir sa cible. Pour Marine Rolland, alias Mimi Cuisine, tout a commencé grâce au Cookeo, le robot cuiseur de Moulinex. 

C’est grâce à un robot cuiseur, offert en cadeau par son compagnon, que Marine Rolland s’est mise à cuisiner.
C’est grâce à un robot cuiseur, offert en cadeau par son compagnon, que Marine Rolland s’est mise à cuisiner. © Eddy Barek

La rentrée s’annonce chargée pour Marine Rolland. D’ici à la fin du mois, quatre livres de recettes de cuisine signées par cette influenceuse sortiront. Depuis qu’elle s’est lancée dans l’édition, la jeune femme vise haut : ses deux premiers ouvrages se sont écoulés chacun à 100 000 exemplaires.

En septembre, les fans du Cake Factory, cette machine à gâteaux imaginée par Seb, pourront s’inspirer des recettes de Mimi Cuisine. C’est sous ce pseudo qu’elle s’est fait connaître en 2013. « À l’époque, il n’y avait pas de blogs culinaires ni de sites proposant des recettes avec les robots. Lorsque j’ai créé mon groupe Facebook en 2013, je me suis vite rendu compte que je n’étais pas la seule à chercher des astuces. » En effet, puisque Mimi Cuisine rassemble plus de 500.000 personnes sur Facebook grâce à ses groupes Idées recettes COOKEO et Idées recettes, Cuisine Companion et plus de 100 000 followers sur Instagram.

 

 

SE FORMER AU QUOTIDIEN

L’histoire commence par un cadeau. En 2012, son compagnon lui rapporte un Cookeo, le robot cuiseur de Moulinex. « Mon frigo était rempli de plats préparés. Je ne cuisinais pas du tout, raconte-t-elle. De ma passion pour manger est née ma passion pour cuisiner. Au début, le premier Cookeo proposait seulement 50 recettes préenregistrées. » Trois plus tard, la comptable abandonne son job, passe un master en communication pour se professionnaliser sur les réseaux sociaux. « Il faut se former au quotidien car cela va très vite. J’ai évolué au rythme de ma communauté. Quand celle-ci m’a demandé la marque de mon rouge à lèvres et de ma robe, j’ai fait évoluer mon compte vers le lifestyle. » Habituée aux marques de l’agro­alimentaire telles que Nutella, Coca-Cola ou Le Gaulois ou du petit électroménager avec Moulinex, elle travaille aussi avec les cosmétiques comme HelloBody ou Pomélo+Co. Elle a dévoilé son nom et se met plus en scène dans ses posts.

Pour cette influenceuse, le secret de la réussite réside dans l’équilibre entre les partenariats et le spontané. « Lorsque je trouve qu’un produit n’est pas terrible, je le dis. Je suis authentique et naturelle. » Ce qui la fait fuir ? « Si je ne suis pas respectée en tant que personne. » Les collaborations qu’elle préfère sont celles sur le long terme, qui impliquent une cocréation. « Influenceur, c’est un vrai métier, qui nécessite beaucoup de compétences », conclut Marine Rolland, fière d’avoir embauché une personne pour sa comptabilité et quatre jeunes en alternance. 

EN CHIFFRES* 

Mimi Cuisine, c'est : 
Plus 500.000 personnes rassemblées sur ses groupes Facebook 
Et une page Facebook likée par au moins 152.000 personnes
Plus de 104.000 abonnés sur Instagram 
 
* Les chiffres sont arrêtés au 24 septembre 2021.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2668

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message