Mis en cause dans la fermeture d'une minoterie, Panzani répond à Nutrixo et se dédouane

|

Panzani a répondu point par point à Nutrixo, et refuse d'être tenu pour responsable des décisions de gestion interne du propriétaire de la Grande Minoterie de la Méditerranée.

Panzani

Panzani « ne peut en aucun cas être tenu pour responsable » de la fermeture programmée de la Grande Minoterie de la Méditerranée (GMM), comme l’a laissé entendre le propriétaire du site Nutrixo. Mercredi, Nutrixo a annoncé son projet de fermeture de la minoterie d’ici la fin 2013 car "Panzani ne souhaite pas renégocier le contrat de fourniture signé en 2008" de quoi rendre très compliquée l’exploitation du site ainsi que sa rentabilité. Cette version a été contesté ce vendredi par Panzani : « Par un courrier en recommandé qui nous a été adressé le 28 Septembre 2011, GMM a dénoncé le contrat de sous-traitance au terme de 5 ans, soit au 30 novembre 2013. Nous avons demandé à plusieurs reprises de continuer le contrat de fourniture industrielle après 2013, ce qui a été refusé par GMM » affirme Panzani. « En définitive, seul Panzani a tenu ses engagements depuis le début du contrat, en confiant de 50 000 à 55 000 tonnes de semoules à GMM, et si les volumes étaient inférieurs, en garantissant à Nutrixo la rentabilité de cette sous-traitance » précise l’entreprise, qui se réserve le droit d'agir en justice pour préserver ses intérêts. Panzani « ne peut en aucun cas être tenu responsable des décisions de gestion interne de Nutrixo » qui avait hérité d'un moulin "parfaitement rentable" en 2008 pour la farine (blé tendre) comme la semoule (blé dur), avant de vider le site de son activité farine et de perdre 50% de ses contrats pour la semoule. Mercredi, le délégué syndical CFTC de GMM Eric Fedi déplorait la perte de salariés lors des rachats successifs de GMM. "Le groupe Nutrixo s'est chargé de finir le travail, ce sont des spécialistes".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA