Mode hommes : Outfittery arrive en France

|

La marque allemande Outfittery arrive en France, en remplacement de Box 31. Son créneau? Du "personal shopping" au masculin avec un système de coffrets, comportant plusieurs articles, envoyés au domicile de ses clients. 

Outfittery arrive en France, en remplacement de Box 31.
Outfittery arrive en France, en remplacement de Box 31.

Répondre à quelques questions sur son style vestimentaire, ses préférences et ses habitudes. Cliquer. Commander. Recevoir chez soi un coffret avec plusieurs articles – jusqu’à trois tenues complètes et 15 articles. Les essayer. Ne garder, et donc payer que ceux qui nous plaisent. Renvoyer les autres, sans aucun frais.

Tel est le principe du service de « personal shopping » en ligne proposé par Outfittery, marque allemande qui débarque en ce mois de septembre en France. Présente en Allemagne depuis 2012, Outfittery a déjà habillé près d’un million d’hommes en Allemagne, Autriche, Suisse, Luxembourg, Pays-Bas, Belgique, Suède et Danemark.

Outfittery remplace Box 31

La France est donc son neuvième pays d’implantation, et cette dernière ne se fait pas de zéro. Au contraire, Outfittery, après avoir fusionné avec The Curated Shopping Group en cette année 2019, remplace sur le marché hexagonal Box 31, qui œuvrait sur le même secteur, avec les mêmes principes.

« Le service Box 31 a fait ses preuves avec plus d'une quinzaine de milliers de clients en moins d'une année (et) le marché français va devenir un élément clé de notre développement à l'international », se réjouit ainsi Julia Bösch, cofondatrice et PDG d’Outfittery.

Cet enthousiasme posé, encore faut-il avoir en tête les déboires rencontrés par une entreprise comme Chic Types, lancée sur ce même créneau en 2013, mais qui a dû cesser son activité trois ans plus tard. L’époque a changé, cela dit. Et peut-être le bon moment est-il venu, aujourd’hui, pour enfin pouvoir s’implanter de manière pérenne.

Pérenniser le modèle

A Outfittery de le démontrer. La société a pour elle, en tout cas, de s’être consolidée pour atteindre cet objectif. La fusion avec The Curated Shopping Group, qui exploite des marques comme Modomoto et The Cloakroom, conclue au printemps 2019, lui donne désormais un poids de 80 millions d’euros environ. Avec l’objectif, selon la presse allemande, de dépasser les 100 millions d’euros en 2020.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA