Mode : le site de location Rent the Runway lève 125 millions de dollars

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'entreprise veut devenir l'Amazon Prime de la location de vêtements et d'articles de décoration.

Mode : Rent the Runway lève 125 millions de dollars.
Mode : Rent the Runway lève 125 millions de dollars.© Rent the Runway

Le site spécialiste de la location d'articles de mode haute couture mais également d'objets de décoration Rent the Runway vient de boucler une levée de fonds de 125 millions de dollars, notamment auprès des deux fonds d'investissements américains Franklin Templeton Investments et Bain Capital Ventures. L'entreprise, désormais valorisée 1 milliard de dollars, intègre donc le club très privé des licornes. Depuis son lancement en 2009, elle a collecté au total 337 millions de dollars dans le cadre de 10 tours de tables. Sa dirigeante Jennifer Hyman n'exclut pas une entrée en Bourse dans le futur.

Rent the Runway a lancé en plus de sa première offre de location de produits à l'unité, deux offres d'abonnement, dont une qui permet à ses clients de louer un nombre illimité d'articles de mode, mais pas plus de quatre à la fois, pour 159 dollars par mois. Ces deux offres lui permettent à date de générer 60% de son chiffre d'affaires, indique Jennifer Hyman au magazine spécialisé Business of Fashion. L'e-loueur prévoit de développer ce business avec cet argent frais, espérant devenir le Amazon Prime (offre d'abonnement d'Amazon permettant entre autre à ses clients d'être livrés en un à deux jours gratuitement) de la location.

Des challenges importants

En plus de faire face à l'important challenge logistique de l'envoi, de la récupération, du lavage et de la relocation d'articles taillés dans des matériaux souvent fragiles, Rent the Runway a eu à son lancement des difficultés à convaincre les marques de luxe à signer des partenariats avec sa plateforme de location, effrayées qu'elles étaient de dégrader leur image cultivée avec tant de soin. L'entreprise fait en plus face aux USA à des concurrents, comme le site StitchFix.

Mais les habitudes de consommation ont changé avec le décollage de l'économie du partage. Rent the Runway convainc de plus en plus facilement les marques. Entre janvier 2017 et décembre 2018, l'entreprise a doublé le nombre de ses partenaires, signant notamment avec Marni et Proenza Schouler.

Se lancer sur de nouvelles verticales mode

Elle ne compte pas s'arrêter là. Sa dirigeante veut également profiter de cette levée de fonds pour élargir la gamme de vêtements et d'articles de décoration proposés sur sa plateforme de location et se lancer sur de nouvelles verticales mode, comme le streetwear. L'e-loueur va également ouvrir le mois prochain un nouveau centre logistique à Dallas et un centre de recherche développement en Irlande.

En plus de son site, Rent the Runway a ouvert aux Etats-Unis cinq magasins physiques, notamment à New-York, San Francisco et Chicago, qui permettent aux clients de venir essayer les robes et autres pantalons loués par la compagnie. Elle ne prévoit pour le moment pas de nouvelles ouvertures d'espaces de vente physiques ni une expansion à l'international, où le marché de la location d'articles de mode devrait atteindre 1,9 milliard de dollars en 2023, selon un rapport d'Allied Market Research.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA