Marchés

Mode masculine : Une décontraction très recherchée

|

Les collections hiver 2006-2007 mêlent un style à la fois ville et sport, tandis que les teintes sombres reviennent en force, ainsi que les matières comme le velours.

Maintenant que les hommes assument leurs envies de mode, ils prennent aussi la liberté de sortir du carcan des panoplies citadines formelles. « Ce qui était travaillé dans la jeannerie est en train de passer dans l'univers de la ville, comme les mélanges de maille et de chaîne et trame par exemple », confirme Isabelle Lartigue, directrice de style hommes chez Peclers Paris. Pendant l'hiver 2006-2007, le costume, les vestes et les pantalons s'échapperont eux-mêmes des codes traditionnels pour se doper de rayures acidulées, de doublures flashy ou de coudières colorées, comme l'illustre le thème Business Class (Promostyl).

Qu'elles soient destinées à la ville ou à tendance sportswear, les collections masculines pour l'hiver 2006-2007 seront marquées par le retour des couleurs sombres. « Nous sentons une forte envie sur le noir », indique Laurence Paris, responsable de collection pour Longboard et Babygro chez le fabricant français Norprotex. Ces teintes foncées sont cependant éclairées par des accents vifs. Dans son thème Arctic, Longboard réveille les marrons, les gris, les taupes avec des touches d'orange cuivré, par exemple dans les sérigraphies des tee-shirts et sweats interprétées dans un esprit sports de glisse.

Autre constante, les matières oscillent entre un style opulent et une grande sobriété. Le thème Splendeur (Promostyl) marie les ouatinés légers et les lainages souples à des jacquards ethniques, des doublures de brocart et des velours de toutes sortes : ras ou côtelé, imprimé ou dévoré, coupé à contresens pour créer des effets de luisance. Le velours sera omniprésent dans les gammes. Longboard l'a ainsi utilisé en contrastes endroit/envers pour des empiècements genou sur des pantalons droits. Les matières moutonnées seront très utilisées pour des doublures mais aussi des cols et des empiècements.

Tous les synthétiques dérivés des matières techniques issues du sport sont aussi très en vogue. « À la demande des centrales, nous avons pris un tournant plus sport technique avec des matières synthétiques », explique Karine Pelloquin, responsable des collections chez Camps. La marque emploie polaires, molletons, jerseys, charmeuses et meshs synthétiques associés à des polyesters microfibres pour des pantalons, blousons, sweats et vestes tracksuits (zippées devant).

Mélanger austérité et fantaisie

Longboard propose même du Drytech, une maille polyester à séchage rapide, pour des tee-shirts à manches longues et de fins gilets zippés à porter au quotidien. La marque adapte ses modèles aux besoins de polyvalence, avec par exemple des porte-forfaits étanches et escamotables. « Nous devons nous soucier de ces détails, car le consommateur veut aussi porter sa parka en ville », justifie Laurence Paris. Isabelle Lartigue souligne un certain retour du design : « Nous nous intéressons depuis un moment à l'ergonomie, mais nous faisons aussi maintenant plus attention aux proportions, aux volumes, aux détails. »

Enfin, la doudoune devrait être une des pièces phares du vestiaire masculin pour l'hiver 2006-2007. Longboard les a traitées comme de longs manteaux volumineux avec une capuche bordée de fausse-fourrure à longs poils et le haut du corps doublé de polaire. Peclers Paris les voit dans des coupes structurées et réalisées dans des ouates poids plumes presque luxueuses. Bref, un mélange d'austérité et de fantaisie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter