Mois de mars difficile pour l’activité des hypers et des supers

|

Comme chaque mois, la Banque de France publie les chiffres de l’activité de la distribution en France. Et comme chaque mois depuis trop longtemps déjà, ces chiffres ne sont pas bons. Les indices Banque de France pour le mois de mars indiquent ainsi un fort recul d’activité pour les hypers et les supers : respectivement -7,8% et -5,1% en valeur. Certes, les optimistes voudront avancer l’explication d’un effet calendaire négatif, avec le décalage de Pâques… Certes, ils mettront aussi l’accent sur la poursuite de la décélération de l’inflation, annoncée à +0,1% en mars 2009, contre +2,7% en mars 2008… Mais il n’empêche : l’activité en volume, retraitée des effets calendaires, s’inscrit également en fort recul : -4,9% en hypers et -2,2% en supers en mars.

La distribution spécialisée n’est pas mieux lotie. L’électronique grand public s’effondre, à -17,6% en valeur. Même les volumes sont en repli de 1% : il s’agit du premier recul mensuel depuis juin 2003 ! Les secteurs du meuble et de la VPC affichent des reculs respectivement de 8% et 8,4%. Le textile réduit son repli à -4,5% en valeur, tandis que l’électroménager résiste, à -2,3% en valeur sur mars, profitant d’une base de comparaison avantageuse (-6,3% en mars 2008). Le bricolage limite la casse, avec une évolution de son activité à -0,7%. C’est toutefois un chiffre décevant, compte tenu d’une base favorable (-7,4% en mars 2008). Un seul secteur, finalement, parvient à rester dans le vert : la chaussure, à +5,6%. Il en reste au moins un…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message