Mondelez International parie sur les pays émergents

|

En misant sur la recherche et le développement et, notamment, la mise au point d'un chocolat résistant à la chaleur, le leader américain mondial veut encore accélérer son développement sur ce marché, en particulier au Brésil et en Inde.

Du chocolat qui fond dans la bouche et pas dans les mains, y compris quand il fait 35 °C à l'ombre. Telle est la nouvelle promesse

Un poids lourd du chocolat

  • 25,57 Mrds €, le CA du groupe en 2012, dont 27% réalisés par la catégorie chocolat
  • Une présence renforcée dans les pays émergents
  • Numéro 1 du chocolat en Inde, Égypte, Afrique du Sud
  • Numéro 2 du chocolat en Russie, Brésil, Argentine - 11 centres de R et D, dont 5 situés en Europe
  • 19,74 M €, le montant des investissements consacrés aux centres de R et D, situés en Angleterre, dont 7,31M € pour celui de Bournville dédié à la catégorie chocolat

Source : Mondelez International

produit du groupe Mondelez. Depuis plusieurs années, le géant américain, leader mondial sur les marchés du biscuit, de la confiserie et du chocolat, concentre ses efforts sur le développement d'un produit qui resterait intact à la chaleur. Les expérimentations sont menées dans le centre de recherche et de développement de Reading, en Angleterre. Impossible de savoir quand exactement et pour quels marchés sera lancé ce chocolat résistant à la chaleur.

 

Marques emblématiques

« Le produit est en cours de finalisation. Nous nous donnons encore un peu de temps », se contente de répondre Tom Armitage, porte-parole du groupe. Une chose est sûre, la mise au point d'un tel produit ouvre de nouvelles perspectives au groupe, notamment dans les pays émergents, comme le Brésil et l'Inde. La catégorie chocolat, pilotée par Bharat Puri, contribue à 27% du chiffre d'affaires global du groupe (25,57 Mrds €). Mondelez International en est le leader mondial avec des marques emblématiques, comme Cadbury et Milka.

Le marché mondial du chocolat pèse 75,24 Mrds € et enregistre une progression de 6% en moyenne par an depuis ces trois dernières années. Réalisant un chiffre d'affaires de 43,9 Mrds €, les marchés matures contribuent toujours à plus de la moitié de ce chiffre d'affaires. Cependant, la croissance dans les pays émergents s'accélère (+11% en moyenne par an depuis ces trois dernières années, contre 3% pour les autres pays, selon les données d'Euromonitor). Après avoir piloté Mondelez International India pendant plusieurs années, Bharat Puri a rejoint le siège du groupe à Zurich. Dans le pays dont il est originaire, la marque Cadbury a explosé. Son chiffre d'affaires a doublé, passant de 250 M € en 2009 à 500 M € en 2012. Mondelez est désormais numéro un du chocolat en Inde.

Mondelez International est numéro un du chocolat en Inde. Le développement, depuis ces dernières années, d’une offre adaptée, notamment des chocolats vendus à l’unité à moins de trois centimes de dollars [0,20 €], a permis d’installer la marque et de convertir les Indiens au goût du chocolat.

Bharat puri, président de la catégorie chocolat pour Mondelez International

La mise au point d'un chocolat résistant à la chaleur pourrait encore accélérer le développement de ce marché, dominé par une multitude de petites épiceries.

 

Vers l'empire du Milieu

Mais plus loin que l'Inde, le groupe regarde également le marché chinois où il n'est pas présent.

À l'image des expérimentations menées dans le centre de R et D de Reading, Mondelez fait de l'innovation un des facteurs clés de sa croissance. En 2012, les nouveaux produits, toutes catégories et toutes régions confondues, ont contribué à 13% de son résultat net. Ce pourcentage s'élève à 12,3% du chiffre d'affaires réalisé en Europe pour la catégorie chocolat en 2012, contre 10,7% l'année précédente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2293

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations