Mondial Relay crée un réseau Drive pour les colis lourds

|

A l’occasion du salon E-commerce One-to-One Monaco, Mondial Relay annonce le lancement de son offre Drive, destiné aux colis lourds et volumineux.

En acceptant d'être un relais Drive, Mondial Relay propose aux commerçants d'attirer une nouvelle clientèle, de rentabiliser sa surface de stockage, et de bénéficier d’un revenu complémentaire mensuel.
En acceptant d'être un relais Drive, Mondial Relay propose aux commerçants d'attirer une nouvelle clientèle, de rentabiliser sa surface de stockage, et de bénéficier d’un revenu complémentaire mensuel.© dolgachov/123RF
Mondial Relay envoie du lourd… Plus exactement, le réseau de points de retrait compte créer en 2018 un réseau de 300 points de retrait pour les objets volumineux. C’est ce qu’Antoine Pottiez, président de Mondial Relay, a annoncé à l’occasion du salon e-commerce One-to-One Monaco qui se déroule du 20 au 22 mars. « Après les DVD, les livres, le textile… les internautes achètent de plus en plus d’équipement de la maison sur Internet : ce secteur d’activité est en pleine croissance », commente le dirigeant. D’où la naissance de l’offre baptisée Drive qui peut gérer les colis volumineux avec un poids maximum 150 kg.
 
Au moins 100m² de surface
Pour bâtir son réseau, Mondial Relay cible une typologie particulière de commerces. Ainsi, il faut posséder une surface de 100 m² ainsi qu’un matériel de manutention permettant de manipuler des colis lourds et un quai de déchargement. De plus, la boutique doit être située dans une zone à forte densité de population et être ouvert du mardi au samedi matin à minima. 
 
Comme pour l’offre classique, Mondial Relay dédommage les commerçants pour l’espace utilisé, plutôt de façon symbolique, ces derniers bénéficiant d’un trafic supplémentaire avec les clients qui viennent chercher leur colis. La rémunération sera question du poids, de la taille et du nombre de colis accueillis. Quant au prix pour l’e-commerçant, Mondial Relay ne reste vague, soulignant que « cela dépendra de la négociation qui a été convenue au départ, selon les critères qui auront été définis. »
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message