Monique Piffaut, présidente de la holding La financière Turenne Lafayette est décédée

|

Propriétaire notamment de William Saurin, de Madrange, de Garbit, de Traiteur Ecochard, ou encore  de Petitjean, Monique Piffaut est décédée ce vendredi 2 décembre 2016 à l’âge de 78 ans.

monique piffaud william saurin
monique piffaud william saurin© WILLIAM BEAUCARDET

Ce vendredi 2 décembre 2016, la holding La financière Turenne Lafayette a annoncé le décès de sa présidente et actionnaire unique, Monique Piffaut, à l’âge de 78 ans.

Extrêmement discrète à l’égard des médias, Monique Piffaut était à la tête d’un véritable petit empire dans l’industrie agroalimentaire organisé autour de trois pôles principaux: l’épicerie salée (plats cuisinés, quenelles), la charcuterie  (jambon cuit, pâté, salaison) et le traiteur frais (pizzas, pâtes fraiches)

Son groupe de 3200 salariés répartis sur 21 sites industriels se compose notamment William Saurin, Garbit et PetitJean, sociétés rachetées auprès de PAI Partners en 2001,  de Madrange finalement acquis en 2011 après une tentative avortée en 2009, de l’entreprise de salaison Montagne noire acquise auprès de Delpeyrat en 2010. En 2015, la femme d’affaires avait fait l’acquisition de deux sites bretons de Jean Caby dédiés à la fabrication de jambon cuit pour les marques de distributeurs.Plus récemment encore, au début de  l’année 2016, elle avait racheté deux entreprises dans l’univers du traiteur frais : Som’Baker, numéro deux des pizzas fraiches en France (23 M€) avec un site basé à Rancourt (80) et l’entreprise de pâtes fraiches Luison, dont le site est implanté  à Saint-Alban en Haute-Garonne (13,9 M€ de chiffre d’affaires en 2014).

Sans héritiers, la présidente  de La financière Turenne Lafayette avait préparé sa succession et fait part de sa volonté de transférer l’ensemble du capital du groupe dans une fondation en cours de constitution, indique un communiqué du groupe. « Il n’y a pas de risque de démantèlement  du groupe car la propriétaire, très attachée aux entreprises, avait exprimé sa volonté en ce sens, a déclaré un porte-parole à l’AFP. 

3 commentaires

paco

11/01/2017 23h23 - paco

cette femme était une artiste : enfariner banquiers, commissaires aux comptes, experts de tous ordres, investisseurs, serrer la pince des hommes politiques ravis de connaitre une gestionnaire de premier ordre qui leur faisait certainement un petit chèque ,et ça pendant 25 ans, en plus racheter plusieurs entreprises avec des comptes bidouillés, c'est du grand art !!! On va certainement en faire un film. Bien sûr, comme beaucoup de gredins et très peu de personnes vraiment méritantes, elle est décorée de la LEGION D' HONNEUR

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

J  D

07/12/2016 13h04 - J D

Je dis "Bravo " à cette généreuse Grande Dame .Il reste encore des chefs d'entreprises respectueux de l'Homme. Ayant eu l'occasion de rencontrer Mme Piffaut je garde le souvenir d'une dame attentive et courtoise . Paix à son âme .

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

SuperDupont

20/12/2016 09h27 - SuperDupont

Et maintenant, après la découverte de comptes truqués et multiples mensonges qui risquent d'envoyer au tapis plusieurs milliers de personnes, êtes-vous toujours aussi élogieux?

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message