Monoprix entend capter la clientèle des mariages

|

Monoprix se lance sur les pas de Tati et proposera, à compter du 10 février 2016, une collection de 80 références dédiées au mariage : robes, sacs, vaisselle...

Monoprix s'associe à la marque Lorafolk pour proposer une gamme dédiée au mariage.
Monoprix s'associe à la marque Lorafolk pour proposer une gamme dédiée au mariage.

Monoprix, à compter du 10 février 2016, proposera une collection capsule de robes de mariées, établie avec l’une des grandes marques spécialistes du genre, Lorafolk. Au total, on pourra trouver 80 références développées par les créateurs Laura Foulquier et Quentin Mausse, qui se cachent derrière Lorafolk.

Une robe de mariée à 280 euros
Parmi elles, une robe de mariée proposée à 280 euros, mais aussi des robes de témoins et des accessoires, sacs à main, miroir de poche ou couronnes de fleurs en tissu. Monoprix ne se contente d’ailleurs pas seulement de la seul mode "mariage", mais étend son activité à la vaisselle de table et aux éléments décoratifs : papeterie, nappes, linge de maison et coussins, déclinés dans les mêmes tons pastels.

Sur les pas de Tati
En somme, Monoprix glisse sur les pas de Tati qui, depuis longtemps déjà, s’est fait une spécialité du mariage. Tati affirme en effet "habiller une mariée sur cinq en France" et réaliser sur ce créneau si particulier environ 13% de son chiffre d’affaires, soit une soixantaine de millions d’euros.
Pour information, le marché des robes de mariées traditionnelles tourne aux alentours de 250 millions d’euros pour un chiffre d’affaires global "mariage" supérieur à 5 milliards d’euros. De quoi aisément comprendre l’intérêt de Monoprix.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter