Monoprix explique sa position sur le développement durable à Johannesburg

|

Une responsable du développement durable participait à une table ronde sur les enjeux du commerce équitable. La France devrait créer un fonds de solidarité de 5 M€ pour soutenir le thème.

Lors d'une table ronde qui s'est tenue pendant le sommet de Johannesburg, où sont réunis une centaine de chefs d'Etats pour évoquer le développement durable, Gilles Béville, représentant du ministère des affaires étrangères, a indiqué que la France va dégager un fonds de solidarité de 5 millions d'Euros et organisera une conférence internationale sur ce thème en 2003. "La France entend être moteur sur la question du commerce équitable et ce projet devrait rallier d'autres agences européennes de coopération, à indiqué Gilles Béville. Lors de cette table ronde, Stéphanie Levet, directrice des relations extérieures et du développement durable, a rappelé que "Monoprix a fait du développement durable, avec notamment le commerce équitable, un axe stratégique. Si nous savons que 90 % de nos clients se disent prêts à acheter des produits équitables, nous savons aussi que dans ce domaine qu'il s'agit de tirer la demande par l'offre". Monoprix a été la première enseigne à commercialiser en 1998 deux marques de café dotées du label Max Havelaar, suivi du premier café bio avec ce label dans la gamme bio, d'un thé, prochainement deux tablettes de chocolat. Tout récemment, Monoprix a intégré13 références d'Alter Eco, la première marque de commerce équitable en France.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter