Monoprix se passe du plastique vierge dans son rayon eaux [Interview]

|

Emmanuel Gabriot, responsable des rayons liquides et surgelés chez Monoprix, explique à LSA la nouvelle politique de l'enseigne en matière d'emballage, et cela pour son rayon eaux. Il annonce aussi la création d'un "sodas lab".

Emmanuel Gabriot, responsable liquides et surgelés chez Monoprix, a fait prendre un virage vert au rayon eaux de cette enseigne.
Emmanuel Gabriot, responsable liquides et surgelés chez Monoprix, a fait prendre un virage vert au rayon eaux de cette enseigne.

LSA : Monoprix veut supprimer le PET vierge de son rayon eaux. Qu'en est-il ?

Emmanuel Gabriot : Monoprix est engagé de longue date dans la réduction des emballages plastiques. Nous avons donc travaillé en priorité sur le rayon des eaux car c’est celui, au sein des liquides, qui consomme le plus de PET. Notre initiative coïncide avec une tendance très urbaine, celle qui consiste à se passer de plastique. C’est pourquoi nous privilégions par exemple le référencement de fontaines, des grands formats de 5 à 8 litres. Celles-ci permettent aux consommateurs de remplir leurs gourdes. Nous savons bien que le r-PET (PET recyclé) est une ressource limitée, sujette à une demande plus forte que l’offre. Cette contrainte nous a engagé à faire des arbitrages. A titre d’exemple, les références signées Vittel et Source des Pins sont aujourd’hui à 100% en r-PET chez Monoprix. Nous supprimons la promotion sur les petits packs, ce qui est un geste fort. Nous avons également mesuré le ratio du plastique au litre d’eau, ce qui nous a conduit à arrêter la commercialisation de plusieurs petits contenants comme le 33 cl de San Pellegrino et le 50 cl de Perrier. En revanche, sur ces 2 marques affinitaires, nous gardons les petits contenants en canettes alu car ce matériau se recycle à l’infini.

Accompagnez-vous ce changement d’une réduction des assortiments de ce linéaire ?

E G : Non, nous n’avons pas réduit le nombre de références, sauf dans les formats inférieurs à 75 cl. Et puis, toutes les marques du rayon ont entamé leur conversion vers du r-PET. Nous ne référencerons pas de nouvelles marques qui ne seraient pas en 100% r-PET. Nous avons accueilli deux nouvelles signatures d’eau, Bonneval et Eau Neuve. Toutes deux sont embouteillées dans du plastique 100% recyclé.

Le Tetra Pak est-il une alternative au plastique ?

E G : Nous avions référencé dans le passé une marque conditionnée en Irlande en Tetra Pak. Les résultats n’étaient pas ceux escomptés et nous avons donc pris la décision de l’arrêter.

Êtes-vous également sensible aux bouchons solidaires qui seront obligatoires en 2024 ?

E G : Nous y travaillons notamment sur nos marques propres, et cela avec Sources Alma, notre fournisseur historique.

J'entends également parler d'un rayon "sodas lab"….

E G : C’est un module incubateur au sein duquel nous proposons de nouvelles signatures comme N°1 Living, développé par l’ex-champion du monde de rugby Jonny Wilkinson et qui se positionne sur le kombucha et l‘eau de kéfir, des jus avec épices d’Alain Milliat, des boissons gazeuses Belvoir… Ce sont des propositions apéritives pour adultes, non alcoolisées et originales. C’est un pôle autonome que nous allons développer à côté de notre offre alcoolisée.

Propos recueillis par Sylvie Leboulenger

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

L'édito

Anglicismes

Anglicismes

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message