Mont Blanc paiera finalement l'astreinte et les arriérés de salaires

|

Le fabricant de crèmes dessert vient d'annoncer qu'il paierait les 220 00 euros d'arriérés de salaires et les 2 millions d'astreintes à laquelle la justice l'a condamné pour ne pas les avoir versés.

Michel Larroche qui dirige cette entreprise qui réalise 75 millions d'euros de chiffre d'affaires a indiqué à l'AFP que les paiements seront effectués « d'ici à la fin de la semaine prochaine. » Tout en espérant convaincre la CFDT de renoncer aux 2 millions d'euros d'astreinte dont le versement « compromettrait gravement l'avenir de la société dont nous avons évité la fermeture ». Cet argument a été longuement développé dans un communiqué de presse diffusé ce matin dont lsa.fr vient de publier des extraits. Mont Blanc maintient cependant son pourvoi en cassation contre la condamnation de la cour d'appel de Caen à verser les 220 000 euros.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter