"Mood est un lieu de démocratisation des objets connectés", Anne-Laure Commault, Directrice Générale Mood

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Lancée par la Générale de téléphone en 2014, Mood a une nouvelle Directrice Générale. Première femme à diriger une filiale du Groupe Orange depuis 22 ans, Anne-Laure Commault a pour mission de consolider le travail de son prédécesseur, Pierre Jacobs, et la position atypique de l’enseigne sur le marché des objets connectés. Rencontre.

Mood
Mood© Générale de Téléphone

En poste depuis six semaines à peine, Anne-Laure Commault connaît bien le monde de la distribution. Après plus de 10 ans au sein du groupe Orange, la toute première femme à diriger la Générale de téléphone depuis 22 ans est passée par différents postes, dont ceux de Directrice Marketing Opérationnel au sein d'Orange France, Directrice marketing fidélisation et commercialisation mobile et Directrice des ventes. D’ailleurs, l’un de ses premiers réflexes a été de rendre visite au personnel de l’enseigne spécialiste des objets connectés Mood, propriété de la Générale de téléphone, désormais au nombre d’une quinzaine en France. "Il est important de connaître chaque environnement, de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et d’aller à la rencontre des employés qui constituent une très belle équipe", explique Anne-Laure Commault. Dans l’ADN de cette enseigne créée en 2014, la convivialité, le sens de l’accueil et l’échange. "C’est l’un des grands enseignements du marché des objets connectés, poursuit cette diplômée de HEC. Il faut de l’espace pour exposer les références et les faire tester par les utilisateurs". Une approche client centric qui est au cœur de la stratégie de Mood, deux ans après son lancement par Pierre Jacobs.

Favoriser l'achat coup de coeur grand public

Ce point de différenciation est cultivé par l’agrandissement du réseau physique avec la toute dernière ouverture à Grenoble au centre commercial Grand'place, en mai dernier… en lieu et place d’une boutique Orange. Quinzième implantation du concept sur le territoire nationale et première du groupe en Rhône-Alpes, cette boutique de 55 m² reprend le merchandising qui a fait le succès du concept avec le mur d’objets connectés, le bar à coques ou encore la table d’expériences. "Nous voulons continuer à faire évoluer nos magasins et notre offre en fonction des tendances", poursuit-elle. Animations et démonstrations en magasin, lancement  de produits en avant-première, l’enseigne veut aussi faire la différence sur son offre en misant sur son image jeune et ludique. "Nous allons prochainement commercialiser une coque de smartphone dotée d’un parfum personnalisé qui a été coréalisé en interne", précise-t-elle. Le but de cette référence, baptisée Extasin : favoriser l’achat coup de cœur sur des produits grands publics et pas seulement destinés aux férus de technologie. A venir, le Bamboo Spark de Wacom, une tablette intelligente qui permet de passer en un clic d'une version papier à une version digitale ou encore l'ampoule Holî, une solution de luminothérapie qui aide à s'endormir plus rapidement...

Car si le cœur de gamme reste l’accessoire (protection pour smartphone, casque audio), les objets connectés prennent enfin l’ampleur tant attendue. Alors qu’ils représentaient 15% du chiffre d’affaires de l’enseigne Mood fin 2015, ils représentent six mois plus tard 25% du CA. "On voit une vraie évolution et on identifie de vraies tendances émergentes", note Anne-Laure Commault. Dans la domotique, le sport ou la santé, la filiale d’Orange s’inscrit comme un véritable laboratoire. Au magasin d’Orléans, l’équipe a notamment testé une basket connectée en installant un tapis de course au cœur du point de vente. "Au-delà de l’aspect ludique de l’IoT, Mood est un lieu d’expérience", poursuit la jeune femme. L’enseigne a été par ailleurs élue meilleur réseau de distribution en Europe pour le casque Samsung Gear VR. Parmi les derniers tests très appréciés en point de vente, le Bluetens, un appareil d'électrosimulation connecté à un smartphone et conçu pour se soigner et se relaxer. Des innovations qui permettent de stimuler le trafic en magasin via notamment des relais sur les réseaux sociaux.

1 commentaire

paul

22/05/2016 21h30 - paul

recasage au sein d'une filiale d'Orange... pas trop de risques de prix dans la carrière, malgré du talent probablement, dommage!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA