Multiplication des grèves à La Redoute

Encore une fois, ils étaient plusieurs centaines dans les rues de Roubaix pour manifester contre la suppression de 1 200 emplois et pour demander des garanties sociales à leur actionnaire, Kering. Entre 400 et 800 selon la police et l’intersyndicale. Ils sont venus de Roubaix, Wattrelos et Tourcoing pour « faire pression sur la famille Pinault, qui dirige le groupe Kering et qui veut stopper les négociations le 10 mars ». L’intersyndicale a voté en assemblée générale 40 000 € de plancher pour les indemnités de départ volontaire, auxquelles s’ajoutent plus de 1 500 € par année de présence et trente-six mois de congé de reclassement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2310

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous