Municipales 2014: Montpellier, moins de surfaces commerciales que Bordeaux ou Lille

|

INFOGRAPHIE Jusqu’au 21 mars 2014, l'avant-veille du premier tour des élections municipales, LSA passe au crible l’équipement commercial des 200 premières villes de France, selon leur population. Chaque jour, par ordre croissant jusqu’à Lyon, Marseille et Paris en finale, une infographie détaillée tirée de la base de données LSA Expert. Aujourd'hui, Montpellier (Hérault).

Huitième ville de France par sa population, Montpellier n’arrive qu’au 18e rang pour le total de ses mètres carrés intramuros ! Mérignac, Clermont-Ferrand, Nantes, Brest ou Limoges (entre autres) dépassent de loin ses quelque 132 000 m² totaux. La préfecture de l’Hérault est la moins commercialement lotie des 10 premières métropoles de France (derrière Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes et Strasbourg) et les deux cités qu’elle dépasse pourtant en nombre d’habitants, Bordeaux et Lille. Pour autant ses 0,51 m² par Montpelliérain la situe au 7e rang des densités commerciales de ce Top 10 (derrière Lille, Bordeaux, Strasbourg, Nice, Nantes et Marseille. Devant Toulouse, Paris et Lyon). Le secteur le plus représenté dans les limites de Montpellier est l’alimentaire avec 44% de la totalité de son parc. Suivi de l’équipement de la personne (40%) et de l’équipement de la maison qui se contente de 16%. LSA Expert recense 357 magasins d’enseignes «en réseau » (voir méthodologie), restauration comprise, dans les limites de Montpellier, hors agglomération. Des 21 centres ou espaces commerciaux que compte l’Hérault, six se situent dans l’aire montpelliéraine, dont Odysseum et le Polygone.

89101112151617181921222324252627282930313233343536 title=
easel.ly

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter